top of page

Grand Prix Moto Gp d'Inde : "Des pilotes, des techniciens et des journalistes en quête de visas".



Depuis la semaine dernière, le site internet Speedweek alertait déjà sur les problèmes des journalistes à obtenir des visas.


Certains n'en avaient pas reçu, d'autres en ont reçu deux et aujourd'hui on apprend que des techniciens et des pilotes sont impactés. Marc Marquez n'ayant pas reçu son visa a du différer son départ comme une trentaine d'autres employés du HRC.


Les pilotes Red Bull KTM Tech3 Daniel Holgado (il est leader du Championnat du Monde) et son équipier Filippo Farioli sont également coincés. Un certain nombre de membres de l'équipe Liqui-Moly Husqvarna en Allemagne se sont jusqu'à présent retrouvés bloqués sans visa, notamment le pilote Moto2 Lukas Tulovic.


Hervé Poncharal, président de l'association des équipes IRTA et propriétaire de l'équipe GASGAS Tech3 Moto GP et de l'équipe de course Red Bull KTM Moto3, a pris l'air aujourd'hui à Paris, à double titre.


D’une part, il a pu s’envoler avec un visa valide, mais d’autre part, il a rapporté : "14 personnes de mon équipe ont dû rester au sol. N’ayant pas de visa, ils n’ont pas été autorisés à monter à bord de l’avion. Toute mon équipe Moto3 était clouée au sol, y compris les pilotes."


Mais le plus scandaleux est ailleurs, une organisation défaillante, des prix délirants concernant les hôtels et les modes de transports pour amener les équipes vers le circuit et je vous laisse juger de la modernité des camions amenant le matériel des équipes vers le circuit :



Je vous laisse le lien de l'article de Speedweek, la traduction google est très correcte, vous serez surpris devant une organisation qui ressemble presque à de l'arnaque :


https://www-speedweek-com.translate.goog/motogp/news/213570/Indien-So-wird-die-kostbare-GP-Fracht-transportiert.html?_x_tr_sl=de&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

78 vues4 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page