top of page

Gigi Dall'Igna : "Nos détracteurs devraient se mettre au travail".



Après avoir buté 3 années consécutives sur l'ogre Marc Marquez en 2017-2018 et 2019, années où Andrea Doviziozo a terminé 3 fois second du championnat, Gigi Dall'Igna via Pecco Bagnaia vient d'amener Ducati sur le toit du championnat du monde des pilotes pour la seconde année consécutive.


Juste récompense pour celui qu'on pourrait comparer à Adrian Newey en F1.


Mais cette réussite commence à agacer la concurrence qui voit en Ducati un empêcheur de tourner en rond avec ses huit motos et Gigi les renvoie dans les cordes :


J'ai remporté plus de cinquante titres dans ma carrière, la plupart avec Aprilia, et je ne veux pas m'arrêter là.
Ceux qui nous critiquent aujourd'hui sont ceux qui, dans le passé, disposaient d'équipements satellitaires qu'ils ne voyaient que comme une source de revenus. J'ai fait les choses différemment, en intégrant nos équipes satellites dans notre système de travail, en les transformant en véritables partenaires.
Nos détracteurs feraient bien de moins parler et de se mettre au travail.
46 vues1 commentaire

1 Comment


PatDjango
PatDjango
Dec 28, 2023

Gigi Dall' Igna a raison, mais ...

Pour que les autres reviennent dans la course, ils ont besoin comme Ducati depuis l'arrivée de Dall'Igna de plus de motos en piste, et là il n'y a plus vraiment grand monde pour s'intéresser aux MotoGP Japonaises, plus chères en plus !


Même si c'est un constat tout à son honneur pour tout ce long travail, il ne peut ignorer que les constructeurs Japonais ont plus que les Européens souffert pendant la période Covid qui a eu un impact important pour eux sur 2 ans.

2 ans, c'est en gros ce qu'il manque en développement aux constructeurs Japonais pour espérer revenir jouer la gagne, si Ducati, KTM et Aprilia ne continuent pas d'évoluer…


Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page