Giannantonio : Une montée en puissance et un nouveau contrat en vue.



C'est la surprise que l'on attendait pas.


Parmi les 8 pilotes Ducati, il était celui dont on parlait le moins cette saison et pour cause, aucun résultat probant depuis le début de saison, ce qui contrastait avec l'énorme début de saison de son coéquipier, Enea Bastianini.


Un début de saison tellement anonyme qui faisait craindre pour son avenir en Moto Gp.


Et puis tout a changé en un seul week-end. Complètement perdu depuis 7 GP, voici que la piste piégeuse et légèrement humide du Mugello en qualification lui a donné l'occasion de croire en lui.


Surprenant son monde, il volait sur la piste, au point de finir la Q1 en première position.


Mais la suite allait être encore plus génial pour lui, il fit carrément la pole position.


Il rentra dans le rang en course mais le fait de partir devant, lui permettait de finir à une honorable 11ème place.


En Catalogne, sur le sec, on pensait qu'il allait marquer le pas mais non, la confiance accumulée au Mugello a transformé le pilote et il se qualifia directement pour la Q2 laissant son coéquipier en Q1 et une lointaine 14ème place sur la grille.


Et là encore, Giannantonio étonna avec une 5ème place sur la grille.


Malheureusement pour lui, la course commença moyennement avec un mauvais départ et il chute au 8ème tour alors qu'il était 11ème.


Puis vint le week-end dernier le gp d'Allemagne avec un passage par la Q1 mais qu'il termina à la 1ère place alors que Bastianini finissait 7ème et donc 17ème sur la grille!


Et en Q2, il étonna encore avec une 5ème place sur la grille!


Le dimanche Fabio fit sa course la plus solide et il termina en 8ème position ce qui s'avère son meilleur résultat en Moto Gp.


En 3 grands prix, il a inscrit 13 points contre 6 pour son coéquipier.


Ce n'est pas encore extraordinaire mais la progression est nette, surtout sur un tour, lui reste à présent à trouver + de performances en course.


Voici ce qu'il pense de sa progression :


Nous progressons course après course, nous sommes là aussi. La pole position au Mugello est quelque chose dont tout pilote italien rêve, surtout avec Ducati… Je pensais pouvoir faire une bonne qualification, mais pas être premier.


Quelle émotion ! Cela nous a donné un bon coup de pouce en confiance et a confirmé que nous travaillions bien. Un premier tournant a eu lieu à Jerez et le Mugello en a été la première confirmation.


A propos de sa course de dimanche :


Je suis très content de comment j’ai géré la course. J’ai pris un bon départ, je suis resté dans le groupe. J’ai pu répondre aux attaques de mes rivaux tout en gérant les pneus. C’est dommage que dans le dernier quart de la course, quand j’ai commencé à subir les attaques de Martin, Marini et Binder, j’ai perdu le rythme.


La température du pneu avant était à la limite et j’ai essayé d’avoir des trajectoires plus ouvertes pour la faire descendre ; j’ai réussi et repris un bon rythme pour finir derrière Binder.


Nous progressons beaucoup, dans tous les aspects. Les départs étaient auparavant mon point faible, je perdais toujours dans les premiers tours, alors que là ça s’est bien passé. Pour faire court, on commence à être dans la partie.


D’abord, il faut consolider ce genre de résultat. De là, commencer à travailler pour arriver dans le top 5. Et éventuellement, se battre pour des podiums à la fin de l’année serait vraiment cool.


A propos de la suite avec Ducati :


Nous sommes très proches de la signature du contrat pour l'année prochaine. On fera un peu plus de show, puis la prolongation de contrat sera bientôt visible sur Instagram...





21 vues1 commentaire