top of page

Franco Morbidelli : "Yamaha m'a proposé le Superbike mais je n'y ai même pas pensé".



Ce lundi, nous avons appris le transfert de Franco Morbidelli vers l'équipe Prima Pramac Racing.


Il y a encore quelques mois, cette issue positive n'était pas envisageable pour le pilote italo-brésilien.


En difficulté chez Yamaha depuis deux saisons, les options de Morbidelli étaient très restreintes et se limitaient à un transfert vers l'équipe Superbike Yamaha après le départ de Toprak Razgatlioglu vers BMW.


Mais parfois, la vie nous réserve bien des surprises. Tout d'abord, le premier écueil s'est envolé avec la signature de Zarco pour Honda et le second écueil s'est aussi envolé avec la décision de Marco Bezzechi de rester une année supplémentaire chez la VR46 avec une GP23.


Et voilà comment Franco Morbidelli va intégrer la seconde équipe la plus puissante du plateau avec la meilleure moto, en l'occurrence une GP24.


Oui, Yamaha m'a proposé le Superbike , mais je n'y ai même pas pensé. J'espère bien réussir chez Pramac , je l'espère vraiment, et je pense que c'est une équipe très différente de Yamaha. Je sais que la dynamique au sein de ma prochaine équipe va changer.


Avoir été si loin de Quartararo l'année dernière était dû à moi, difficulté à s'adapter au nouveau package. C'était différent et compliqué. Ainsi que l'équipe, avec des gens que je ne connaissais pas.


Nous étions, entre guillemets, en train d’apprendre et nous avions peu de temps à notre disposition. Ensuite, il y a le manque technique, j'ai pu appréhender le potentiel de la moto, mais ce n'était pas suffisant .


Et à propos de sa relation professionnelle avec Fabio Quartararo?



Il y a définitivement plus d'harmonie . Mais le combat continue et je regarde comment fonctionne son équipe.


A t'il eu des doutes sur la Yamaha?


Oui, je ne le cache pas. J'étais sur la même moto que Fabio l'année précédente. Mais il l'a pilotait plus ou moins de la même manière. Ce qui m'a permis de continuer , c'est la volonté, je suis prêt à faire tout ce qu'il faut pour atteindre mon objectif. Mais dans ce monde, on n'a pas le temps .


Quels conseils donnerait-il à Yamaha?


Je ne me sens pas en mesure de donner des conseils au grand patron de Yamaha, je peux seulement dire que je me suis senti très aimé, même si les résultats n'étaient peut-être pas ceux auxquels nous nous attendions, mais j'ai toujours ressenti une bonne énergie.


Et concernant son adaptation à la Ducati?


Nous avons vu que la Ducati s'adapte à beaucoup de styles , de ce point de vue, je suis serein. Même si je ne connais pas les gens de ma nouvelle équipe, je ne connais que Paolo Campinoti, depuis que je suis enfant, il a toujours été fantastique avec moi, il y a une bonne connexion entre nous.


118 vues11 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page