top of page

Franco Morbidelli devant Quartararo mais gêné par la pression des pneus.



S'il faut reconnaitre une chose à Franco Morbidelli depuis quelques grand prix, c'est que l'écart avec son coéquipier est moins grand qu'en début de saison (hormis l'Argentine) ou la saison dernière.


Mais cette réduction de l'écart est-elle du à un regain de performance du pilote italien ou est-ce du à un Fabio Quartararo un peu perdu?


Et le staff Yamaha est surement le premier intéressé par la réponse pour savoir s'ils feraient une bonne affaire en prolongeant le contrat du pilote Italo-Brésilien.


Mais ce week-end, après la course sprint, Franco Morbidelli lui même a eu une réflexion qui a semé le doute comme si lui même ne voulait pas trop prolonger.


C'est dire les difficultés de Yamaha, car continuer ok, mais si c'est pour jouer le top 15 sans chute devant, ce n'est surement pas le but d'un pilote Moto Gp d'usine.


Lui l'italien n'aimerait t'il pas prendre la place de Giannantonio avec une GP23? Place que convoite aussi le pilote Moto 2 Tony Arbolino. La challenge serait alléchant.


En attendant, Morbidelli nous parle de sa course de ce dimanche :


C'était une belle course. J'ai eu quelques difficultés dès le début de la course. Je pensais que ça allait bien se passer pour moi, mais la pression et la température du pneu avant ont augmenté et j'ai dû ralentir. Au final, j'ai pu ramener la moto à la maison en toute sécurité et cela dans le top 10.


Même si la position n'est pas bonne, nous savons que nous donnons le maximum et faisons du bon travail dans les courses.


Il faut continuer car on sait que ce n'est pas assez. J'ai dépassé Bastianini puis je me suis retrouvé coincé derrière Marco Bezzecchi, Aleix et Miller. Quand j'étais derrière eux, la pression des pneus a augmenté et la roue avant a commencé à trépigner. Je n'ai donc pas pu freiner comme je l'aurais voulu. J'ai dû amener la moto jusqu'à la ligne d'arrivée.


A propos du pneu tendre à l'arrière :


C'était critique, le pneu arrière tendre s'est usé à la fin, mais le problème était plus le pneu avant. J'étais aussi rapide avec le médium à l'entraînement, j'ai parié et roulé avec le pneu tendre.


C'était bien de revoir le Mugello comme ça. Les fans n'étaient pas entassés dans les gradins, mais ils étaient bondés, c'était vraiment bien. J'ai déjà vu le Mugello plus complet, mais c'était gratifiant de revoir un terrain comme celui-ci.




29 vues1 commentaire

1 comentario


neuf3-ms
neuf3-ms
12 jun 2023

Je doute que Gresini prenne un pilote "VR46", qui plus est en difficultés ou, tout au moins dans le doute.

Je miserais plus sur Arbolino pour remplacer Di Gia.

A moins qu'Acosta ne soit le lauréat (avec un contrat Ducati) si Arbolino était le remplaçant de Raul chez RNF/Aprilia.


Cette fumée est étrangeeeee... Je me sens léger, léger, légeeeerrrr...

Me gusta
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page