Francesco Guidotti (KTM), "notre objectif est de nous améliorer en qualifications."



Après cette saison 2022 et après le test de Valence, l'heure est au bilan chez KTM.


Un bilan plutôt bon mais qui montre encore certaines lacunes.


La saison a été ponctuée par 5 podiums dont deux victoires.


Les deux victoires ont été acquises par un virtuose de la pluie, en l'occurrence Miguel Oliveira tandis que Brad Binder s'est surtout illustré par d'énormes remontées en courses avec à la clef 3 secondes places.


Binder terminant 6ème du championnat avec 188 points, à un point de la 5ème place de jack Miller.


Oliveira lui récoltant 149 points pour une 10ème place au final.


Et Guidotti nous parle des améliorations à venir et du ressenti des nouveaux pilotes après ce test de Valence :


A propos de Jack Miller :



Pour s'amuser il faut rester devant, il faut mettre Jack en position d'avoir le bon feeling. Il lui reste encore un peu de chemin à faire pour connaître les réactions de la moto. Pour l'instant, nous avons réussi à satisfaire en grande partie tout ce qu'il demandait. Il se familiarise avec la nouvelle électronique et le technicien des suspensions, ce n'est pas un processus qui peut être bouclé en une journée.


En ce qui concerne Pol Espargaro :



Pol était particulièrement euphorique dès les premiers tours, il a retrouvé la moto qu'il connaissait déjà et en profite un peu plus. Avec Binder on fait un travail plus profond, ce sont des informations qui vont nous être très utiles.


Et en ce qui concerne les évolutions futures et les points à améliorer :


Les points caractéristiques resteront les mêmes, nous essaierons d'upgrader le moteur notamment dans la livraison de gaz, le cadre restera en tubes d'acier, nos suspensions WP resteront. Cela restera une KTM à tous égards, mais nous verrons un développement cohérent du point de vue aérodynamique.


Cette semaine nous aurons déjà un autre test en soufflerie, la collaboration avec Red Bull Technologies commence à donner quelques indications. Nous ne reprendrons la route qu'en février, même si l'équipe de test fera deux tests d'ici la fin décembre. Il reste encore du travail à faire.


Nous devons donner à nos pilotes la possibilité de mieux utiliser le pneu tendre dans le contre-la-montre. Nous avons déjà tenté quelque chose de positif lors des dernières courses. Mais en général, si on arrive à apporter un peu plus d'améliorations dans tous les domaines de la moto, on pourra rester devant dès le départ.


14 vues3 commentaires