Filippo Tosi, ingénieur électronicien chez Honda nous parle de son travail dans l'équipe japonaise.



Arrivé chez Honda 2017, avec un énorme bagage concernant le boitier électronique unique, Filippo Tosi nous parle de son travail avec les japonais et de sa collaboration avec Marc Marquez :


Quand j'étais sur le point de rejoindre Honda, l'idée de travailler avec les Japonais a été un gros coup de pouce pour moi, car ils sont d'une culture complètement différente.


Quand je suis arrivé ici, j'ai réalisé que ce sont vraiment deux cultures différentes. Puis j'ai aussi réalisé qu'avoir un mélange d'Européens et de Japonais pouvait être l'une de nos plus grandes forces, car avant je travaillais dans des entreprises où il n'y avait que des Italiens ou des Européens.


Son emploi du temps :


Je me lève très tôt, je profite de la matinée pour communiquer avec le Japon, on discute, on s'envoie des mails… et puis l'après-midi je fais mon métier d'ingénieur, quand je produis des résultats.


Ce qu'il pense de Marc Marquez :


Une personne incroyable, en plus d'être un pilote très rapide. Parfois, il retourne aux stands après une séance et je le vois prendre un stylo et du papier pour écrire la télémétrie. C'est pour moi quelque chose d'incroyable… Ensuite, je retourne à mon ordinateur, vérifie les chiffres et c'est exactement ce qu'il a dit. Honnêtement, je pense que c'est quelque chose d'une autre planète.


Et sur la mauvaise saison 2022 :


Je pense qu'il y a plusieurs raisons, certaines sont sous notre contrôle, d'autres non, par exemple la blessure de Marc. Ce que je crois et dont je suis convaincu, c'est que nous allons revenir au sommet, et en tant qu'ingénieurs, nous devons analyser la situation objectivement, croire en nous, en nos forces et nos capacités. Et essayez d'améliorer cette moto autant que possible. Nous sommes les mêmes personnes qui, jusqu'à récemment, ont gagné tant d'années de suite.

11 vues0 commentaire