top of page

Fabio Quartararo : "Tout est à jeter sauf le freinage"!



Nous connaissons tous Fabio Quartararo, il peut tout jeter un jour et faire le meilleur temps le lendemain.


A Sepang, le français était satisfait sauf de la vitesse catastrophique en pneus neufs.


Hier, d'autres problèmes sont apparus et le français est inquiet. Au point qu'il ne parle même plus de la vitesse de pointe, les problèmes sont ailleurs :


Nous avons encore beaucoup de travail à faire. Nous n'avons pas fait de grands changements à l'aérodynamique, nous avons juste essayé des ailerons plus grands et nous y sommes restés. Puis dimanche j'essaierai un autre ensemble que vous avez déjà vu. C'est tout.


Nous n'avons pas essayé grand-chose samedi. Nous essayions juste de comprendre si nous pouvions trouver une bonne base pour notre moto. Nous ne les avons pas encore trouvés, mais nous devons encore travailler, plus sur la configuration que sur de nouvelles choses.


J'ai utilisé un pneu tendre au dernier moment. C'était un peu mieux mais j'ai fait un 1:39.6. L'année dernière, après un week-end pluvieux, j'ai roulé 1:39.4 minutes au troisième tour de la course avec des pneus mediem.


L'année dernière, l'allure totale de la course était d'environ 1'39 et je ne dirai pas que c'était facile pour moi parce que j'ai poussé au maximum. Mais aujourd'hui, je n'ai fait qu'une seule fois 1'39 et c'était dans l'apsi de Marc, complet à la limite.


Où est les problème?


Où est le problème? Partout, sauf pour la phase de freinage - c'est-à-dire la vitesse en virage, la stabilité, la sortie de virage. Il est également difficile d'utiliser le pneu. Normalement, du moins dans le passé, j'étais rapide partout avec des pneus neufs. C'est difficile à comprendre.


Ce n'est pas seulement un problème pour les qualifications, il s'agit aussi d'utiliser le pneu neuf pour le rythme. Je suis inquiet pour les sprints. Si nous le comparons aux meilleurs gars avec des pneus neufs, nous sommes une demi-seconde plus lents. Après 15 tours nous sommes un à deux dixièmes plus lents. La différence est donc plus grande sur des pneus neufs, encore plus en course contre le chrono.



Je ne serai certainement pas prêt pour la première course. Je ne dis pas que ça va être à 100% car j'espère bien évidemment qu'on trouvera la solution dimanche. Mais pour le moment je ne me sens pas prêt et je ne me sens pas bien sur la moto non plus.


C'est aussi la raison pour laquelle je n'ai pas regardé le tableau des vitesses de pointe pour la première fois. Pour le moment, nous avons de plus gros problèmes que la vitesse de pointe. Nous nous en occuperons une fois que nous aurons trouvé la base.


À Sepang, j'étais un peu frustré parce que le dernier jour, je n'ai pas pu faire de chrono avec deux pneus neufs. J'ai mal piloté toute la journée. Aujourd'hui, j'ai essayé de rester calme et de comprendre comment je dois faire de la moto. C'était quand même difficile. Demain, nous avons encore un jour pour le faire.

31 vues2 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page