top of page

Fabio Quartararo : "Au test de Jérez, rien n'a fonctionné".



Les grands prix passent, les semaines passent, les mois passent et toujours aucune solution chez Yamaha.


Fabio Quartararo a bien décidé de ne plus s'énerver mais cela ne change rien, il n'a trouvé aucune solution qui lui permettrait de revenir à l'avant du peloton.


Même quand il roule seul en essais libres, le rythme est bon mais il ne domine plus comme avant et cela ne s'arrange pas en paquet bien sur.


Ne parlons pas des qualifications qui étaient le point fort de Fabio Quartararo et qui sont devenues un point faible avec la M1-2023.


Il fait le point et il commence par le test de Jérez, et ce n'est pas réjouissant :


Le nouvel échappement ne fonctionnait pas, le nouveau cadre ne fonctionnait pas, l'aérodynamisme ne fonctionnait pas, l'électronique ne fonctionnait pas . Les nouvelles pièces étaient inutiles. Un seul réglage que nous avons essayé avec Ohlins a fonctionné un peu mieux. Nous avons essayé beaucoup de choses et aucune d'entre elles n'a bien fonctionné. Mais nous devons travailler et trouver une solution au plus vite.


Nous avons beaucoup testé sur la moto, mais c'est mieux si nous utilisons la base d'il y a deux ans.


Nous avons essayé des milliers de configurations depuis le début de la saison. Nous avons maintenant décidé de courir avec le package 2021. Le seul message que j'ai pour l'équipe est que nous devons trouver une solution. Je ne veux plus me mettre en colère car cela ne fera que compliquer les choses. Nous sommes dans la situation la plus difficile depuis que je suis chez Yamaha. Nous n'avons ni base ni vitesse.


Espérons que cette pause de plusieurs semaines sera profitable aux ingénieurs Yamaha pour trouver une solution.


Et nous attendons toujours que Cal Crutchlow fasse quelques wild-card afin d'aider l'équipe pendant les week-end de course. Meregalli avait promis qu'il en ferait 3 (le maximum règlementaire) mais pour le moment, aucune date n'a été annoncée.

85 vues8 commentaires
bottom of page