top of page

Et si Quartararo se trompait de piste ...


Sur ce dernier Gp en Argentine on a encore vu Yamaha faire le grand écart, mais pas dans le sens habituel !

En effet, cette fois c'est un Morbidelli ressuscité au Guronsan qui était sous les feux des projecteurs et un Fabio dans les profondeurs ...

Alors, est-ce donc un mécanicien malicieux qui a intervertit leurs motos, ou un des méfaits de la douane Argentine ?


Rien de tout ça, mais l'explication est très probablement technique et difficile à évaluer.

Ce que l'on sait, c'est que depuis 2017 Yamaha connait des problèmes de grip sur les pistes qui en ont peu, ça pouvait même être le jour et la nuit entre les essais et la course ou inversement.

Et souvent miracle quand des tests suivaient les GP avec la piste plus gommée.

Avec du recul il est apparu que les M1 2017 et 2018 avaient une plage de réglages très restreinte et quelques degrés suffisaient à les sortir de la bonne plage, ou alors ça demandait beaucoup plus de temps pour la régler.

En 2019 avec Fabio qui en tira toute la quintessence, ça semblait résolu avec une moto plus homogène, sauf que le moteur identifié comme cause des déboires 2017 et 2018, était devenu anémique.


Aujourd'hui après d'autres péripéties, covid, soupapes en 2020, moteur 2021 en 2022, nous voilà en 2023 et on allait voir ce que l'on allait voir avec ce (enfin !) nouveau moteur qui lui semble au rendez-vous, en pointe tout du moins.

Le problème semble donc ailleurs et sans en savoir plus que ça, je vous fais part de ce je pense sur cette "Affaire" Fabio/Morbidelli.


Lors des tests de pré-saison, tout allait bien pour Fabio jusqu'à ce qu'il chasse le chrono.

Même avec des tests avant à Portimao, lors du GP la sentence est tombée, à la rue ...

Pourtant dans le dernier jour du test sur ce circuit Fabio semblait avoir trouvé une solution, avec un retour à des éléments de partie-cycle et aéro de 2022 qui semble être son choix.

Mais Quid de Morbidelli dans l'affaire, par défaut pareil que Fabio ou lui continue avec la M1 full 2023 ?


C'est ma question et je pense que là est peut-être le problème de Fabio.

Est-ce qu'ils ne se sont pas eux-même enfermés dans une impasse technique, là où Morbidelli et son équipe aurait pris plus le temps pour apprendre la 2023, qui de plus ne connait plus les problèmes listés au dessus.

Ce qui serait un comble, en voulant faire une moto pour Fabio c'est à Morbidelli qu'elle conviendrait ! Ça s'est déjà vu.


Même si un semblant de solution a été trouvé avec ce rétropédalage ça ne peut être parfait.

Alors que les meilleurs ont gagné plus ou moins 7 dixièmes entre les test et le Gp à Portimão, 7 dixièmes c'est aussi ce qu'il manque à Fabio et actuellement ça fait 15ème sur la grille ...

Et pendant ce temps là, Morbidelli, 4, 4, 4, régulier comme une horloge Suisse !


De nouveaux développements seraient prévus aux tests cette semaine à Jerez d'après Fabio, ça tombe bien car c'est là-dessus aussi que Yamaha doit s'améliorer, du développement continu ET qui fonctionne, comme Ducati, Aprilia et KTM déjà devant et qui ne les attendront pas.



64 vues4 commentaires

4 Comments


TheWorms85
TheWorms85
Apr 05, 2023

De mon point de vue, Yamaha semble ne jamais s'être habitué aux pneus depuis le passage en 17 pouces. Ils n'arrivent pas à passer la puissance au sol avec ces pneus Michelin malgré les évolutions de ces derniers. A cela se rajoute des pneus qui ne fonctionnent que dans une tranche de températures et de pression très limité. La première chose que Dovi a dit lorsqu'il était chez RNF c'est que la Yam n'avait aucun grip, aucune traction. C'est exactement ce que disaient Lorenzo et Rossi. Je pense que Yamaha bute sur ce problème qui se rajoute à ceux que tu as cité (COVID? soupapes,...).

Like
PatDjango
PatDjango
Apr 05, 2023
Replying to

Oui TheWorm, ça parait bien peu de chose mais le passage aux roues 17 pouces n'est pas si anodin, car comme l'avait indiqué Michelin à l'époque la dimension extérieure de la roue était identique aux Bridgestone en 16,5 pouces, ça veut donc dire que c'est les flancs des pneus qui ont rétréci. Après pourquoi Yamaha a plus de mal que d'autres, c'est l'inconnu.


Mais on sait aussi que la vraie M1 2016 avec le réservoir à l'arrière avait été retorquée par Rossi et Lorenzo en début de saison puis une autre fois lors de tests, ils avaient donc fait la saison 2016 avec un châssis 2015 et 2016 c'est aussi l'année où ils ont connu plusieurs casses moteurs et perdu…

Like

Ouro
Ouro
Apr 03, 2023

Salut Pat,

Deja, bravo pour ton article. J’espère qu’il en appellera d’autres.

Je viens de lire le dernier billet d’Oxley, et il décrit tout autre chose que toi.

Termas dit il est un circuit bizarre, paradoxalement peu adhérent sur le sec, car peu utilisé, et très adhérent sous la pluie.

Oxley dit que la résurrection de Francky vient de la: c’est un pilote hyper smooth, très coulant, peu brusque avec sa machine tant à l’accélération qu’au freinage, et par la même efficace lorsque l’adherence peut poser problème.

Fabio est beaucoup plus brusque dans sa façon de freiner et de pencher la moto, c’est également une des raisons pour lesquelles il a moins été gêné que les autres pilotes Yam l’an…

Like
PatDjango
PatDjango
Apr 05, 2023
Replying to

Salut Ouro

En fait moi je pense plutôt l'inverse, que c'est Fabio qui a un pilotage coulé et Morbidelli plutôt un pilotage type Dirt comme on leurs apprend à la VR46 Academy.

Fabio qu'on a souvent comparé à Lorenzo avec son pilotage coulé a plus besoin que d'autres d'avoir un bon grip pour prendre ses trajectoires et des angles de malade, qu'il ne peut pas exprimer quand le grip est faible, de plus il freine comme un sourd, et sans grip, au revoir les beaux freinages ...


Je disais à son arrivée en MotoGP que Fabio en pilotage était un Mix de Lorenzo pour ses trajectoires très tendues et de Rossi pour ses freinages puissants, pleinement compatibles avec les qualités…


Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page