top of page

Des concessions pour Honda et Yamaha. Ducati, Aprila et KTM ont des points de vue différents.



C'est un sujet apparu au cours du printemps quand il a été constaté par la Dorna qu'Honda et Yamaha étaient au fond du trou.


Et la Dorna ne peut pas se satisfaire de voir Quartararo et surtout Marquez rester en seconde partie du classement.


Sauf que les règles sont clairs et que Yamaha et Honda vu leurs résultats ne peuvent pas avoir droit aux concessions.


Mais la Dorna est prête à changer le règlement mais elle veut le faire avec l'accord des 3 autres constructeurs et les avis sont divergents.


KTM est contre, Ducati et Aprilia sont prêt à dire oui, sous conditions.


Laissons donc la parole aux différents responsables de ces équipes en commençant par Pit Beirer de KTM.



Nous ne soutiendrons pas cette proposition.


Il y a une raison à cela. Yamaha a été vice-champion du monde en 2020 et 2022 et champion du monde en 2021. Honda a concédé trop de points de concession depuis un an et demi avec des podiums pour Marc Márquez et Pol Espargaró et une victoire pour Alex Rins et ne se qualifie donc pas pour ces concessions.


Nous constatons qu'aucune des marques n'est en situation de justifier une relance de ces constructeurs par de nouvelles réglementations de concessions. Ces équipes trouveront leur voie technique. Mais ils n'ont pas besoin de concessions.


Que devraient dire les autres fabricants qui se sont frayé un chemin jusqu'au sommet. Combien de temps Ducati a-t-il lutté pour revenir au sommet après 2007. Nous et Aprilia nous battons également. Ce n'est pas parce que Yamaha n'a pas gagné de course cette année qu'ils ont besoin de concessions.


Passons à Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse qui craint que des concessions trop avantageuses remettent Marquez très vite au sommet.



Oui, le règlement actuel des concessions a été rédigé à un autre moment et dans une situation différente lorsqu'il y avait trois nouveaux venus. Nous examinerons la nouvelle proposition en paix.


Vous devez bien réfléchir aux circonstances dans lesquelles une usine devrait recevoir des concessions techniques. Car ces concessions doivent être bonnes pour aujourd'hui et pour peut-être dans le futur.


Vous pouvez parler de solutions sensées, par exemple des journées de test supplémentaires, des journées de test pour les pilotes d'usine. Ce sont des solutions qui peuvent également être appliquées à Ducati à un moment donné ou à KTM ou Aprilia si elles sont nécessaires. Cela doit être discuté en détail. Mais cela ne doit pas arriver 'ad personam'.


Cette dernière réflexion veut dire que cela ne doit pas être une "mesure Marc Márquez" qui ramène la superstar Honda sur le chemin de la victoire en un rien de temps.


Mais nous ne ferons pas obstacle à tout ce qui a du sens. Ce serait bien pour le championnat si les Japonais étaient à nouveau plus compétitifs. Par conséquent : Trouvons une solution.


Mais en plus de permettre plus de tests ou plus de développement de moteurs, nous devons trouver le bon compromis. Parce que c'est vraiment pénible de voir les pilotes concernés des deux marques japonaises souffrir autant.


Passons à présent à Massimo Rivola, directeur sportif l'équipe Aprilia.



C'est un peu étrange que les petites plantes soient désormais censées aider les géants japonais. En même temps, c'est une reconnaissance du bon travail que nous avons fait. Je suis ouvert à de telles conversations tant que la grille globale reste compacte et que le champ reste équilibré. Lorsqu'on me demande d'aider un fabricant en difficulté, je suis ouvert à la négociation. Parce qu'il peut arriver qu'un jour Aprilia soit la prochaine à avoir des ennuis.


"Pour le bien de notre championnat, je suis ouvert à toutes les idées et discussions. Mais il faut regarder tous les points de vue, pas seulement le point de vue des œuvres qui peinent. Au final, nous devons trouver un compromis acceptable qui profite à l'ensemble du Championnat du Monde MotoGP.


Les fabricants ne doivent plus seulement penser à eux-mêmes. Nous voulons un spectacle passionnant, des courses passionnantes, et toutes les usines impliquées devraient avoir une chance de gagner. Il faut trouver des critères équilibrés. Vous pourriez penser : si une usine a huit motod sur le terrain, vous pouvez annuler les options de test pour ce fabricant, par exemple. Quelque chose dans ce sens. Mais jusqu'à présent, je ne connais aucune solution brevetée.

69 vues4 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page