top of page

Dennis Noyes : "Honda ne savait pas qu'elle était en retard quand Marc avait deux bras".



Dennis Noyes est un ancien pilote moto américain, à présent il vit en Espagne et travaille comme journaliste couvrant le Moto Gp.


Et il livre une analyse intéressante en disant qu'en 2018-2019, la Honda était déjà en retard mais qu'un Marquez en pleine possession de ses moyens masquait les défauts de la moto.


Il rajoute qu'Honda aurait du s'alarmer sur le fait que les coéquipiers de Marquez n'y arrivaient pas (Pedrosa en 2018 et Lorenzo en 2019).


Quand il y avait des doutes sur la Honda en 2018 et 2019, comme le coéquipier était toujours mauvais, la moto l'a détruit mais Marc a continué à gagner, je me souviens que tout le monde disait : 'Marc gagnerait avec n'importe quoi'". Eh bien, la vérité est que non. Lorsque nous parlons de l'importance du pilote par rapport à la moto, nous disons souvent que le pilote compte pour 60%.


Et livre une analyse chiffrée qui montre que Marquez tout comme Rossi amenaient leur moto à un autre niveau :


En 2021, Marc a fait des miracles et gagné des courses, mais en 2022, la Honda perdait sept dixièmes au tour. Quand Marc peut récupérer huit dixièmes, c'est que la moto compte beaucoup. Quand Valentino a gagné en 2002, il avait 0,659 d'avance de moyenne sur le second, quasiment pareil que Marc, ce qui veut dire que la Honda a perdu beaucoup de terrain par rapport aux autres motos.


Et il parle du défaut de la Honda :


Le problème de Honda, c'est l'aérodynamisme. D'une manière ou d'une autre, au cours de ces quatre dernières années, Honda a perdu le fil. Ils ne savaient pas à quel point ils étaient derrière quand Marc avait deux bras égaux.


Et copier Ducati ne serait pas la bonne solution :


Si vous avez la géométrie Ducati mais que vous n'avez pas l'aérodynamisme Ducati, ce que vous avez ne peut être que raté. Honda a deux problèmes : il ont eu une vision et à plusieurs reprises, ils ont réussi à gagner avec une moto qui n'était pas entièrement compétitive grâce à un génie qu'ils ont amené à son bord.


Et pour l'avenir de Marc?


Marc a gagné beaucoup d'argent, mais cela ne veut pas dire qu'il se fiche des dix millions de dollars. Le contrat de l'année prochaine, s'il ne court pas avec Honda et va dans une autre usine, il ne touchera pas autant que chez Honda.


D'un autre côté, ils ne le laisseront pas partir comme ça, il a un contrat selon lequel il devra payer quelque chose pour partir.


Le plus confortable pour Marc, c'est que lorsque nous arrivons à Misano, Honda apparaît avec un vrai avion, avec tout ce qu'il faut pour qu'il puisse être à six dixièmes.


En résumé, donnez lui une moto qui soit à quelques dixièmes de la Ducati et il fera le reste.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page