Darryn Binder : Bonne course mais effrayé de la course en Moto Gp.




L'une des bonnes surprises de ce grand prix du Qatar Moto Gp a été la bonne prestation de Darryn Binder. Il manque le point de la 15ème place pour 12 millièmes.


Vu ses prestations du vendredi et du samedi, on s'attendait que Darryn finisse très loin de l'avant dernière place. Il avait terminé la qualif en 24ème et dernière position en 1'56"011 tandis que le 23ème Fernandez avait réalisé 1'54"889, soit 1"2 de différence.


Et finalement, sa course s'est beaucoup mieux passée que prévu au point d'améliorer son temps de la qualif de presque 5/10ème en 1'55"591 très proche de son meilleur tour du week-end réalisé en FP3 en 1'55"3.


C'était bien mieux que les meilleurs tours en course de Gardner, Hernandez et Giannantonio qui ont tous fait 1'55"9!


Mais le plus intéressant a été sn interview d'après course où il dit que la course a été effrayante car cela ne se passe pas du tout comme en essais, je vous laisse sa déclaration :


J’ai appris plus dans les 22 tours de course que dans les plus de 100 tours pendant les essais”. Le week-end n’a pas été facile pour moi, j’ai continué à avoir divers problèmes et la chute des qualifications n’a pas été idéale non plus. J’avais l’impression que j’aurais pu être meilleur à chaque séance d’entraînement, mais je n’ai jamais réussi.


Mon objectif principal était de finir la course et d’apprendre le plus possible dans les 22 tours. J’ai pris un bon départ, même si j’avais un peu peur à l’entrée du premier virage. Je ne savais pas si les freins étaient assez chauds et comment le réservoir plein se comporterait au freinage, ce qui me rendait un peu nerveux. Mais à la fin du premier tour, j’ai réalisé que j’étais assez rapide par rapport aux gars devant moi, alors j’ai commencé à les dépasser.


À partir du cinquième tour, le pneu s’est lentement dégradé, alors j’ai pensé que j’allais avoir de gros problèmes. Mais une fois que j’ai changé la cartographie et que je me suis un peu calmé, ça s’est très bien passé.


Puis le journaliste lui a demandé les différences entre les courses Moto 3 et Moto Gp :


Bien sûr, la différence est énorme. C’était vraiment effrayant en début de course, surtout quand on sort du sillage et qu’on sent les turbulences de l’air. De plus, lorsque vous freinez derrière un pilote, cela vous attire vraiment, donc j’ai dû beaucoup me concentrer. J’avais peur que si je freinais jusqu’à mon point de freinage normal à cause de la vitesse supplémentaire de l’aspiration, je ne serais plus capable de prendre le virage.


Au final, j’ai pu doubler quelques coureurs, ce qui m’a donné confiance. Pendant le test, j’ai été dépassé par d’innombrables pilotes, mais je n’ai jamais eu la chance de dépasser quelqu’un moi-même, c’était une sensation agréable.


A noter que Gardner s'est plaint du pilotage de Darryn car il était bloqué derrière lui mais bon, cela reste un dimanche positif pour Darryn Binder qui devra confirmer à Mandalika.



45 vues5 commentaires