top of page

Danilo Petrucci nous parle de Fabio Quartararo, Gigi Dall'Igna et de Marc Marquez...



Le repos est enfin arrivé pour le gladiateur Danilo Petrucci.


Il a affronté le sable du désert, les pistes bosselées du Moto America et pour conclure le tout, il a de nouveau affronté la meute du Moto Gp.


Une saison longue, très longue pour Petrucci et qui peut prendre le temps de se reposer et de nous donner son avis sur le circuit Moto Gp en cette fin de saison.


Tout d'abord, il évoque Fabio Quartararo :



Je tiens aussi à lui parce que je vois David contre Goliath. Il y a encore quelques mois, il était impensable qu'un pilote affronte sept Ducati!


Quand tu vois que tu perds de plus en plus de points, tu donnes tout mais ce n'est pas assez, c'est normal de se sentir écrasé.


Ces dernières années, beaucoup d'eau a passé , la Ducati s'est assurément améliorée en termes de vitesse en courbe par rapport à la version dont disposaient Danilo Petrucci et Andrea Dovizioso jusqu'en 2020.


Et voici ce qu'il dit sur Gigi Dall'Igna :



Tout cela grâce à Gigi Dall'Igna. Plusieurs fois, Dovizioso et moi étions perplexes sur ce qu'il nous faisait ressentir, car nous ne comprenions pas à quoi cela servait.


Mais quelques millièmes par ci, quelques millièmes par là, au final tu retrouves ces dixièmes qui te font maintenant gagner des courses en MotoGP.


Et il finit sur Marc Marquez en lançant un message aux autres pilotes:



Jusqu'à il y a deux courses, Honda était en crise et ne marquait pas de points, dimanche ils ont failli gagner. Je ne sais pas comment va Honda, mais Marc est très rapide.


Et l'année prochaine, il sera parmi les prétendants. C'est pourquoi 2022 est une bonne occasion de remporter le titre, car alors…


31 vues1 commentaire

1 commento


Paddock-89
Paddock-89
19 ott 2022

Merci Philippe, Danilo a incontestablement une parole crédible car il connait le milieu de l'intérieur et de l'extérieur. Je pense qu'il faut le prendre très au sérieux quand il parle de Marc Marquez en 2023. Il faut également saluer la carrière de Danilo pour les chemins qu'il a emprunté et les difficultés qu'il a eu à affronter en raison de son physique totalement à contre courant des morphologies typiques du MotoGP. S'il avait fait 10 à 15 Kgs de moins, il aurait certainement étoffé un peu plus son palmarès.

Mi piace
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page