top of page

Dani Pedrosa : "Les moto GP sans aéros étaient plus amusantes à piloter".



Dani Pedrosa aujourd'hui pilote d'essai KTM est nostalgique des motos sans appendices aérodynamiques.


Et il est très bien placé pour en parler, vu qu'il est le seul des pilotes encore en activité qui a pu piloter tous les styles de Moto GP depuis 2006.


Il en profite aussi pour parler de son rôle chez KTM et glisse quelques mots sur Pedro Acosta.


Quel est votre rôle chez KTM ?


J'ai un contrat où ils précisent plus ou moins les jours où je dois aller rouler. Évidemment, il y a un plan avec l'équipe où nous savons combien de jours nous pouvons le faire, mais évidemment s'il y a une situation dans laquelle à un moment donné il y a un changement d'horaire ou que nous devons essayer quelque chose de nouveau, alors nous le faisons , nous sommes flexibles en cela.
Chaque pilote d'essai a une approche différente . Je pense que cela est dû à deux facteurs : le premier est la disponibilité, car on ne peut pas toujours trouver un pilote spécifique pour chaque rôle. Et l'autre chose c'est que chaque constructeur est dans une position différente, comme par exemple, quand j'ai rejoint KTM, ils avaient très peu d'expérience en Moto GP , donc la procédure est totalement différente que si vous êtes chez Honda ou Yamaha, qui ont une longue histoire.

Quelles sont les différences entre les anciennes motos et les nouvelles ?

La demande physique avec ces motos augmente de plus en plus. Vous avez beaucoup plus de difficultés à diriger la moto de gauche à droite, ou lorsque vous suivez quelqu'un. Les vitesses sont plus élevées dans les virages, ce qui la rend moins agile. Plus de stabilité équivaut à moins d’agilité. Fondamentalement, il faut trouver un équilibre entre l'aérodynamisme et la maniabilité de la moto. Je préfère les motos plus anciennes, celles sans aérodynamisme. Elles étaient plus amusantes.

Quel pourra être l'objectif de KTM cette saison ?

Eh bien, il m'est difficile de dire si nous allons nous battre pour le titre à la fin. Il est très tôt, mais en regardant la pré-saison, il semble que Ducati ait encore quelque chose de plus que nous. Les pilotes ont très bien travaillé, mais je pense qu'il est également vrai que les conditions de piste étaient parfaites lors des deux tests. Quand on est en compétition, toutes ces conditions changent. C'est encore inconnu, mais on verra.

Quel est votre rôle quand vous allez sur les grands prix ?

En fait, j'essaie de ne rien faire . Je sors, je regarde, je suis avec l'équipe, mais sauf si on me le demande, je ne m'approche pas des pilotes. Je ne suis pas là tous les week-end, seulement si nécessaire. Personnellement j'essaie de rester un peu plus en retrait.

Que pensez-vous de Pedro Acosta ?

Pedro est quelqu'un qui démontre déjà qu'il apprend très bien. Il l'a fait en Malaisie et je ne pense pas qu'il ait besoin de trop de conseils, car lui seul sait où il doit aller . Cela l’amène à apprendre très vite. Ce ne sera pas facile, mais ce sera plus rapide que prévu.

Quel est votre favori pour 2024 ?

Je parierais sur nous, évidemment. Mais pour le moment, il semble que Pecco soit très fort, cela ne fait aucun doute. Mais en championnat, on ne sait jamais , nous avons beaucoup de courses.

28 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page