• Ouro

COP 26 et pétrodollars

Vous allez croire que je me suis trompé de site, que ça devrait plutôt être sur Les Échos ou Alternatives Économiques. Mais non.

Vous allez comprendre.

Dans l’histoire du commerce mondial il y a eu deux grands mouvements: tout d’abord vers l’Est, avec la route des épices, de la soie, etc puis vers l’Ouest ( GAFA, toussa).

Le mouvement étant perpétuel, le retour de balancier prévisible, voici que l’Est est de nouveau l’Eldorado promis, avec la Chine et l’Inde en point d’orgue.

La pensée dominante actuelle fait la part belle à l’écologie, ou du moins aux déclarations écologistes. Cela se traduit pour notre vieille Europe par l’interdiction totale des véhicules thermiques qui est annoncée, pour 2035 selon certains, 2040 ou 2050 pour d’autres. Dans tous les cas, c’est pour demain.

Ca, c’est l’acte 1.

Pour ce qui nous concerne ici, nous avons appris l’arrêt de Petronas, l’arrivée probable d’Aramco comme main sponsor, tous mouvements qui sont déterminants pour la motoGP, discipline chère qui a besoin d’annonceurs puissants.

Mais cela est il figé ? Attendez vous a apprendre qu’il se passe quelques manœuvres en coulisse. Alors, lesquelles?

Tout d’abord, un sponsor pétrolier historique tel que Repsol pourrait plier les gaules et plus vite que l’on ne croit. Pourquoi? Se souvenir de l’acte 1. Repsol a pour marché l’Europe et une partie de l’Amerique Latine. Vous vous souvenez, 2035, tout ça ? Les stratèges de la firme ibérique sont en droit de se demander pourquoi poursuivre leur effort pour se donner une visibilité inutile, puisque sur son marché, les moteurs thermiques sont appelés à disparaître.

Durant ce temps, Petronas qui a annoncé son arrêt du sponsoring moto pourrait changer d’avis. Il se murmure qu’ils pourraient revenir comme main sponsor de …Honda.

Coup de billard de Petronas:

- on se débarrasse de Razali, dont les performances de l’écurie MotoGP ne sont pas du tout à la hauteur attendue par ceux qui payent, du moins cette année.

- on revient pour privilégier son propre marché ( Asie et USA) ou on se fout de la Cop26 comme de son premier forage.

Meme raisonnement pour Aramco: tout le marché des hydrocarbures sera orienté vers l’Est, Inde, Chine, Asie du Sud Est, Océanie. L’Europe, c’est terminé.

Ca, ce pourrait être l’acte 2, vous noterez le conditionnel quand même. Bien que je veux bien parier mon plan épargne logement sur un tel scénario.

Tres bien, mais ça va changer quoi pour nous? Compte tenu qu’à ce jour, les sponsors moto sont surtout de deux sortes, boissons qui empêchent de dormir ( le monstre et le taureau rouge), ou pétroliers ( Total ou Elf c’est du kif, Petronas, Shell, etc) avec une anomalie jésuitique qui est Ducati, toute aux couleurs d’un célèbre cow boy qu’a pas le droit d’apparaître ni d’être cité, voir arriver en force les pétrodollars est signé de pérennité du circus pour tonton Carmelo.

Parce que tout ça coûte très cher, et que Zuckerberg ou Bernard Arnault, le sponsorisme des motos, ça leur touche la gauche sans faire bouger la droite.

Bref, l’Idole a ( encore) eu du pif en démarchant les bédouins, même si ces derniers avancent à leur rythme.

Tout ça pour vous dire que le géo marketing de la motoGP va changer dans très peu de temps. Parce que , et c’est bien normal, ceux qui payent voudront choisir leurs pilotes, et si ces derniers sont de même nationalité que la firme qui tient le chéquier, c’est même mieux.

Nous assisterons dans un temps plus ou moins long à la fin de la suprématie des pilotes espagnols ( Repsol paye quasiment toute la filière d’outre Pyrenees), a peut être l’émergence de pilotes inconnus jusqu’alors. Ça peut vous sembler du délire, mais regardez çe qui a été fait ou ce qui se fait dans d’autres sports.

Le monde change, et c’est pas fini.

D’ici à ce que la petite Greta mette tout le monde au vélo ou à la marche à pied…

Savourons le temps qu’il nous reste à humer la bonne odeur d’huile cramée, des pneus qui puent et de ces bonnes vieilles vapeurs de sp98.

Faut que je vous dise qu’hier soir, c’était raclette à la maison, et moi, la raclette a tendance à me faire délirer un peu, à moins que ce se soit le vin blanc. J’ai souvent des visions quand je fais raclette.

J’ai donc tenu à partager avec vous la dernière ( vision, hein, pas la raclette)

66 vues9 commentaires