top of page

Claudio Domenicali ne veut pas signer un long contrat avec Pecco Bagnaia.

Dernière mise à jour : 23 déc. 2023



L'exemple Marc Marquez avec Honda qui avait signé un bail de 5 années fin 2019 semble avoir sonné le glas des longs contrats.


Le Patron de Ducati explique logiquement que ce type de contrat n'est pas productif car il peut y avoir d'abord des imprévus, une blessure, une baisse de forme du pilote, une motivation en baisse chez les ingénieurs, etc...


Aussi, même si Pecco est assuré à 99% de prolonger pour 2025 et 2026, un contrat plus long n'est pas dans les cartons.


- Le bilan de cette année ?

"Cela a été une saison folle, avec un beau duel. Jorge a été très bon, mais Pecco lui a mis la pression et l'a forcé à commettre des erreurs. L'année prochaine va être compliquée pour nous car Pecco devra composer avec Martín, Di Giannantonio, Bezzecchi et Márquez, qui seront très forts dès le début. Cela apportera un grand intérêt à notre sport."

- Qu'en sera-t-il des contrats ?

"Il ne serait juste ni pour l'entreprise ni pour lui de signer un contrat à long terme. C'est un sport de compétition où tout le monde, y compris Ducati, doit rester sous pression et un long contrat ne serait bon pour personne.
La croissance de chacun donne plus de valeur aux résultats de Pecco, qui s'est battu à armes égales avec les autres et a été meilleur. Le partage de données est notre philosophie : c'est risqué, mais cela nous fait grandir plus vite et rend la tâche plus difficile pour les autres constructeurs. Maintenant, ce résultat sera éclipsé par le fait que les règles changent et que ceux qui sont meilleurs sont davantage pénalisés."
70 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page