Chez Yamaha, conclusions différentes pour Fabio et Franco.



Après le test qui se déroulait à Mandalika en Indonésie, l'ambiance n'était pas la même de chaque côté du box Yamaha.


D'un côté, nous avions le champion du monde Fabio Quartararo très amer devant le peu d'évolutions de sa M1 et qui voit que son titre sera très difficile à défendre.


De l'autre côté, il y a un Franco Morbdelli tout sourire, qui revient de loin et qui commence à revenir à son meilleur niveau même s'il garde encore des séquelles de sa blessure au genou.


Et cette différence d'atmosphère est normal, Fabio veut absolument défendre son titre tandis que Franco cherche avant tout à revenir aux avants postes.


Ceci explique les analyses très différentes des deux pilotes :


Quartararo (2ème du test) :



Je ne me sens pas super bien pour le moment en qualifs, et c'est ce dont je suis le plus inquiet.


Pour le rythme, je ne suis pas inquiet. Je peux être super rapide en pneus usés, mais en pneus neufs sur un tour, il me manque quelque chose par rapport à l‘année dernière.


Quand on sait qu'il y a huit Ducati, huit des motos les plus rapides, on sait que ça sera difficile. Mais qu'est-ce que je peux faire ? Je vais juste faire de mon mieux et on verra ce qui se passe l'année prochaine.


On n'a pas le droit à l'erreur ! A Portimao, on s'est qualifié huitième et on est resté bloqué derrière. Maximum, c'est la sixième place en qualification, sinon on est en difficulté.


Pour être honnête, on n'a pas fait les progrès que j'attendais. C'est ce qu'on a pour la saison, on est aujourd'hui à 9 km/h, donc on n'a pas progressé. Il ne faut pas que j'y pense trop, mais que je pense juste à mon pilotage et que j'essaye de me battre pour ce qu'il y a de mieux.


Franco Morbidelli (5ème du test) :



Je ne suis remonté sur la moto en bon état physique que la semaine dernière à Sepang, Je dois encore améliorer mes sensations. Je suis satisfait de mon chrono du jour car il est venu tout seul.


Durant cette pré-saison, nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion de faire beaucoup de runs rapides. Nous nous sommes principalement concentrés sur le comportement de la moto et comment améliorer mes sensations.


La M1 de 2022 est similaire à celle de 2021, mais différente de 2019, donc il a fallu du temps pour trouver une base adaptée à mon feeling.


Il y a deux Yamaha aux deuxième et cinquième places du test. Les armes à notre disposition sont là et nous devons les exploiter au maximum. Bien que ce ne soit pas la moto la plus rapide en termes de vitesse, elle a d’autres atouts.


Dans les virages le pilote droit prendre un peu plus de risques à cause du déficit de vitesse. Les ingénieurs travaillent pour trouver une solution qui puisse résoudre cette situation à l’avenir. En attendant on va faire de notre mieux et on verra où on en sera.


134 vues50 commentaires

Posts récents

Voir tout