Chez Ducati, une GP22 qui demande à être peaufinée.



La satisfaction n'est pas totale chez Ducati, en effet, la GP22 montre des problèmes de jeunesse et les pilotes ne l'ont pas encore cernés à 100%.


Le potentiel est là mais les 5 jours de tests n'ont pas réussi à en tirer le plein potentiel.


Il semble que le domaine du freinage leur pose quelques problèmes.


Pecco Bagnaia :


Nous faisons de grands progrès chaque jour, encore aujourd'hui. Nous n'avons pas encore atteint 100 % de notre potentiel parce que je pense que le potentiel de la moto est encore plus grand. Mais nous avons trouvé quelque chose de bien et je pense que nous sommes à 80 % sont maintenant arrivés, mais nous avons encore du travail à faire.


Jorge Martin :


Je travaille sur de nouvelles bases pour trouver le grip nécessaire à l'arrière et aussi pour gagner en stabilité sur les freins. Ce n'est pas facile de tout assembler. On progresse. Hier on a trouvé un peu de grip à l'arrière, mais nous avons pour cela perdu dans d'autres domaines.


Davide Tardozzi :


Je pense que nos pilotes montrent que notre moto fonctionne bien à présent. Cependant nous ne devons pas seulement regarder en interne, mais aussi à l'extérieur, et Honda et Suzuki ont fait de gros progrès. Nous sommes toujours en train d'améliorer la moto, mais comme je l'ai dit à Jerez, où nous avons livré une très bonne performance, nous devions attendre de voir ce que feraient nos adversaires et nous voyons que Honda et Suzuki en particulier, mais aussi Aprilia, ont très bien progressé pendant l'hiver.


Je pense qu'il y a de petits domaines dans lesquels il nous faut progresser, qui sont la distribution de puissance et toujours un peu le turning. Mais ce qui nous a causé quelques problèmes ici, c'est l'un de nos meilleurs domaines, qui sont les freins. Les freinages dans les virages 1 et 10 n'ont pas semblés très faciles pour nos pilotes, c'est donc quelque chose que nous devons prendre en compte et auquel devront penser les ingénieurs avant la première course.




25 vues1 commentaire