Chez Ducati, les ingénieurs sont très demandés par la concurrence.



C'est un phénomène qui devait arriver.


Vu les performances de la Ducati, il était clair que les équipes rivales allaient essayer de leur débaucher plusieurs ingénieurs et techniciens.


Et c'est Fransesco Guidotti (team manager de l'équipe KTM) qui parle de ces transfuges et il peut en parler en connaissance de cause, il est passé de Ducati Pramac à KTM fin 2021.


Je n'ai emmené personne. Ce sont eux (Giribuola et Pupulin) qui se sont offerts. Je les aurais cherchés, c'est vrai, mais ils m'ont anticipé en me donnant de la disponibilité. Mais la perte d'hommes importants est une condition que Ducati d'aujourd'hui peut se permettre.


Et Johann Zarco peut en parler, il aura l'année prochaine comme chef mécanicien Massimo Branchini qui vient de KTM. (Le chef mécanicien actuel de Zarco, Marco Rigamonti rejoignant Bastianini chez Ducati Lenovo).


Au début, je voulais emmener Massimo en MotoGP, mais il est resté avec Aki Ajo. Mais maintenant, le bon moment est venu, car KTM prend des gars de Ducati et Ducati prend aussi des gars de KTM. Donc dans un certain sens c'est un échange... (rires).

24 vues1 commentaire