Cecchinello voit une bataille Fabio-Marc pour le titre.



Pour lui, Marquez et Quartararo se battront pour le titre, il voit Pecco Bagnaia comme un outsider.


Voici l'interview qu'il a donné à corsedimoto.


Comment jugez-vous la nouvelle RC-V ? Est-elle vraiment si révolutionnaire et plus facile à conduire ?

Tous les pilotes Honda semblent l’apprécier. Pol Espargarò était très fort, et dans le deuxième des trois jours Marc Marquez était proche du meilleur. Nous avons également eu des impressions positives avec Alex et Nakagami. C’est une moto très différente, les pilotes disent que c’est une moto plus facile à piloter, le moteur a amélioré ses performances et, sur le plan aérodynamique, nous avons fait un pas en avant avec les appendices avant.

Marc Marquez a déclaré que c’est la plus grande évolution technique qui s’est produite depuis ses débuts en 2013…

Je confirme absolument, une RC-V complètement revue. Les ingénieurs du HRC ont fait un excellent travail.

Est-ce déjà l’heure du marché des pilotes ?

Déjà après le Qatar, les managers des pilotes tenteront d’anticiper leurs mouvements. Les meilleurs pilotes comme Fabio Quartararo essaieront de faire leurs choix à l’avance, je ne pense pas qu’ils attendront très longtemps. Pour les coureurs des équipes satellites, cela prendra un peu plus de temps. D’abord les équipes d’usine, puis les équipes satellites vont bouger. D’ici mai-juin, nous connaîtrons à 90% la composition des équipes 2023.

L’état de son bras peut-il être une limitation pour Marc Marquez ?

Absolument pas. J’ai vu Marc en T-shirt dans les stands après la séance d’entraînement et j’ai vu que ses muscles et sa condition physique ont été récupérés à 100%. Il lui faudra un certain temps pour récupérer après avoir manqué les dernières courses, mais c’est normal. Lorsqu’un pilote n’a pas roulé sur une MotoGP pendant trois mois, il est normal que cela prenne du temps. Cela m’est arrivé en 125, sans même parler d’eux !

Qui sera le grand favori pour le titre MotoGP ?

Marc Marquez fait toujours profil très bas. En voyant les tests hivernaux, Quartararo est en grande forme mais Marc sera le Marc de tous les temps, il a quelque chose de plus, inutile de le cacher. A mon avis, la lutte pour le championnat se limitera entre Marquez et Quartararo. Ensuite, je vois un nombre important de pilotes qui seront capables de se battre pour la troisième place du championnat. Bagnaia, Bastianini, Marini, Miller… les Suzuki ne sont pas loin derrière. Et nous espérons faire un pas en avant, mais nous sommes encore à trois ou quatre dixièmes de seconde de nous battre pour le podium.

Que pensez-vous du nouveau système d’abaissement de l’avant des Ducati ?

Il est inutile de tourner autour : Ducati est le constructeur qui a apporté le plus d’innovations au monde du MotoGP ces dernières années. Ils ont réussi à interpréter les règlements techniques qui interdisent les actionneurs hydrauliques. En fait, il s’agit d’un actionneur hydraulique commandé mécaniquement par un câble. Ils ont réussi à faire un set-up de dragster en sortie de virage, et aussi au départ. Je pense donc qu’ils ont très bien réussi et que les autres constructeurs n’ont eu qu’à copier le système.

Tout cela signifie plus de complexité au niveau technique, au niveau de la conduite, et un facteur de stress supplémentaire pour les pilotes. Il est normal que si les pilotes pouvaient s’en passer, ils le feraient. Pour l’instant, c’est un dispositif qui améliore grandement la possibilité d’abaisser le centre de gravité de la moto, qui fait moins intervenir l’électronique et par conséquent on peut utiliser plus de couple en sortie de virage, donc plus d’accélération.

Donc vous ne l’interdiriez pas ?

J’ai du mal à avoir une opinion. Je passerais la balle aux pilotes, pas aux ingénieurs des constructeurs, car ils ne seront jamais d’accord. Celui qui l’a inventé en profite le plus… Mais ce sont les pilotes qui en discutent au sein de la Commission de sécurité. Comme cela a toujours été le cas, la Dorna donne la priorité aux pilotes lorsqu’il s’agit de décider des règlements sportifs et techniques.

Une réponse sage et diplomatique…

Au final, ils sont sur la moto et ce sont eux qui doivent prendre position. Les équipes privées, dont je fais partie, se disent certainement favorables à la technologie si elle va dans le sens de la sécurité et de l’environnement. Mais ce dispositif n’est pas bénéfique pour la sécurité et l’environnement, et il a un coût supplémentaire. Mais encore une fois, la décision appartient aux pilotes, à mon avis.

Êtes-vous satisfait du spectacle du MotoGP et de sa capacité inhérente à attirer des sponsors ?

Je suis en MotoGP depuis 1993, et avec mon équipe depuis 1996. Je peux dire qu’il y a eu beaucoup de travail de la part de la Dorna et de la FIM pour améliorer le package MotoGP, du point de vue du spectacle. S’il y a autant d’équipes privées qui se battent pour le podium, c’est grâce à elles, grâce à un formatage des règlements techniques. À l’époque de la catégorie 500, il y avait les équipes d’usine et c’était tout, les équipes privées étaient loin derrière. Dans les années 90, nous vendions un espace publicitaire, dans les années 2000, un espace publicitaire et une activité d’hospitalité. Aujourd’hui, nous vendons un espace publicitaire, une activité d’hospitalité, un soutien à l’activation du sponsoring, donc tous les contenus de communication, vidéos et photos qui aident le sponsor à communiquer son implication dans le MotoGP.

Et du point de vue de la télévision, y a-t-il quelque chose à améliorer ?

Il faudrait probablement que les équipes qui sont en dixième position ou moins aient un peu plus de visibilité à la télévision, ce qui est un élément important pour garder le sponsor motivé et pour trouver de nouveaux sponsors. En tant qu’opérateur MotoGP, j’aimerais que l’on accorde plus d’attention à la seconde moitié de la grille à la télévision. Nous en avons parlé à de nombreuses reprises, même s’il est évident que Dorna a ses propres problèmes parce qu’elle doit vendre un produit intéressant aux chaînes de télévision qui sont ses principaux clients. Et il n’est pas facile de justifier les passages TV sur l’arrière, ce qui pourrait ennuyer leurs gros clients. C’est une question dont nous discutons pour trouver des solutions.

66 vues11 commentaires

Posts récents

Voir tout