Cal Crutchlow nous livre ses sentiments pour son retour en Moto Gp.



Sur ces deux dernières saisons, on pourrait résumer le rôle de Cal Crutclow très facilement.


Le pilote testeur qui teste le moins mais le pilote testeur qui court le +.


En effet après avoir couru 4 grands prix en 2021, le voici à la veille de participer à 6 grands prix en 2022 du fait de la retraite d'Andrea Doviziozo.


Et nous connaissons tous Cal, il prend cela avec humour et il se dit très content de ne pas avoir rencontré Doviziozo, surement pour ne pas avoir le moral gâché sur ce qui l'attend :


Je ne l'ai pas encore vu et c'est probablement une bonne chose...


Dois-je dire que nous avons une "semaine de course" et publier une photo de l'avion sur Instagram mercredi ? J'ai oublié quoi faire si vous êtes l'un des moutons! Je n'ai pas été dans le troupeau depuis si longtemps .


Il nous parle aussi de ses retrouvailles avec l'équipe RNF :


L'année dernière, j'ai déjà couru pour l'équipe RNF pendant quelques courses, donc je connais le personnel et les gens là-bas. J'ai également travaillé avec Wilco Zeelenberg en 2009 lorsque j'ai remporté mon championnat du monde Supersport.


J'ai hâte d'y retourner, mais cela sera six courses en huit semaines ! J'ai aussi deux tests au cours de ces huit semaines ! Ce sera donc une période chargée. Je suis passé de la personne la moins occupée à probablement la plus occupée.


Et il termine en parlant de Brad Binder :



Il réalise une année fantastique, ce n'est pas facile de faire ce qu'il a fait. Les gens ne réalisent pas qu'il s'agit de l'année la plus rapide du championnat MotoGP. Si vous regardez ses temps et ses données, vous verrez qu'il y a deux ans c'étaient les temps de celui qui a remporté la course. C'est la réalité.

46 vues4 commentaires