top of page

Cal Crutchlow n'est pas enchanté par le calendrier de 20 courses.



Les années passent et le calendrier comporte de plus en plus de courses.


La Dorna veut explorer d'autres territoires et engranger + de dollars. Oui mais la Dorna a t'elle pensé au personnel qui fait vivre le circuit Moto Gp?


Cal Crutchlow nous donne son avis :


Je suis comme un bon vin rouge, je vais plus vite en fin de course (rires). Personnellement, je pense que c'est trop. C'est difficile, surtout pour ceux qui ont une famille.


Pour ceux qui sont jeunes, peut-être sans petite amie, c'est une situation différente. 18 grands prix me suffiraient, mais ce n'est pas moi qui fixe les règles et décide où courir.


Si quelqu'un n'est pas satisfait, il y en a un autre prêt à prendre le relais. Ce n'est pas un problème de trouver des personnes qui veulent travailler comme mécaniciens, cuisiniers ou dans l'hôtellerie. Les équipes savent qu'elles peuvent toujours trouver un autre employé.


Il y aura toujours quelqu'un qui sera d'accord, même s'il y a eu 30 Grands Prix.


Et avec le nombre de GP en évolution constante et les risques qui augmentent, il va falloir revoir les salaires. Cal Crutchlow se souvient de sa situation contractuelle :


J'ai toujours été intelligent car je m'inscrivais à chaque course. Vous ne savez jamais ce qui va arriver. Bien sûr, cela signifie également que lorsque les courses sont annulées, aucun argent ne rentre.

12 vues1 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page