top of page

Cal Crutchlow impressionné par l'investissement de Yamaha.



Il semble que les choses évoluent chez Yamaha et Cal Crutchlow, leur principal pilote testeur est surement le mieux placé pour en parler.


En effet, pendant des années, Rossi, puis Vinales puis Quartararo pointaient du doigt le peu d'investissement du constrcuteur japonais concernant les évolutions de la moto et sur le manque de tests.


Et cela s'est traduit par des années de stagnation, Quartararo considérant que sa meilleure moto était celle de 2019 et que depuis 3 années, la moto n'avait pas évolué et qu'il utilise toujours le même moteur qu'en 2020.


Le recrutement de Cal Crutclow a été le premier signe qui montrait que Yamaha commençait à entendre les remarques de ses pilotes titulaires dont celui du faible niveau de compétitivité de ses pilotes testeurs japonais.


Mais avoir un pilote testeur de top niveau était une chose, le faire tester en était une autre. Et sur ce plan là, Crutchlow a très peu roulé la 1ère année.


Coïncidence, les évènements ont aidé Yamaha. En + de faire beaucoup + de tests (en 2022), Crutchlow a pu énormément rouler en grands prix et de ce fait a utilisé les grand sprix comme des séances d'essais grandeur nature.


Aujourd'hui, cela va dans la bonne direction et Crutchlow sent de nouveau un grand investissement de la part de Yamaha.


Il nous parle d'abord du moteur :


Il est difficile de dire si ce moteur aurait changé quoi que ce soit dans la lutte pour le titre, car bien que nous ayons plus de vitesse de pointe , cela a aussi engendré de nouveaux problèmes.


La moto sera plus compétitive simplement à cause de la meilleure vitesse en bout de ligne droite, car Fabio sera plus difficile à doubler et peut-être pourra-t-il réussir à attaquer les adversaires. . Il a besoin de quelque chose pour se battre et je pense que nous allons le lui fournir.


Et c'est là qu'il parle de l'investissement de Yamaha :


Les essais se sont bien passés, je donne à l'équipe les informations sur tout ce qu'ils ont mis sur la piste et leur dis ce que j'en pense et ce que je pense être nécessaire est. Mais je ne suis pas ingénieur, et ce n'est pas facile non plus.


Mais je reçois beaucoup de matériel, la différence avec mes premières missions de test est incroyable. Il y a 27 employés sur place pour les tests, donc ils vont à plein régime. Et c'est super, j'aime ça et l'équipe de test travaille mieux à chaque fois.


Espérons qu'en 2023, Quartararo et Morbidelli voient le fruit de ce travail.




34 vues2 commentaires

2 Comments


Ouro
Ouro
Jan 16, 2023

Attendre et voir.

ce n’est pas que je remets en cause les propos de ce bon Cal, mais on me glisse à l’oreille qu’il est salarié…Yamaha.

Like

VFR750
VFR750
Jan 16, 2023

Effectivement, ça a l'air d'aller dans le bon sens!

Il y a quand même une chose que je ne m'explique pas: Quarta a été très déçu par les derniers essais du moteur 2023, disant qu'il n'avait rien trouvé de mieux comparé au 2022 qu'il avait eu l'avant veille lors du dernier GP.

Maintenant la Cruche nous dit que ça va mieux avec ce moteur, qu'ils auraient gagné en Vmax mais que de nouveaux problèmes seraient apparus.

bref, question: ce moteur a t'il été "développé" depuis les derniers tests de Valence?

Certainement vu la réponse de la Cruche.


Une chose me "rassure", c'est que de nombreux éléments prouvent que Yamaha, enfin, a décidé de se donner les moyens avec son équipe…

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page