top of page

C'est ça l'endurance !!!

Il n'y a pas que les usines en endurance, la majorité sont des amateurs et bénévoles.

Voici les 24H du Mans vu de l'intérieur.


Tout d’abord un grand merci à tous nos partenaires pour avoir vécu cette année encore, cette merveilleuse épreuve que sont « les 24h du Mans ».

La semaine a débuté dès le mercredi avec les vérifications techniques et administratives. Première étape importante pour nous, le verdict du poids de la machine : 171 kg sur la balance sans réservoir ni selle, 181 kg avec réservoir (2l d’essence) et selle.

Première péripéties de ces 24H, Mathieu CHARPIN, notre pilote référent sur la moto s’est levé malade et se trouvait dans l’incapacité de piloter. Ce sont donc Gabriel Pons, Alex Santos Domingues et Lukas Trautmann qui se sont chargés d’attaquer les essais libres ou nous avons démontré un bon rythme (1’39’’3), entrecoupé de deux chutes sans conséquences. Puis sont intervenues les qualifications du jeudi am ou nous n’avons pas pu descendre sous la barre des 1’39’’. Nous ne sommes pas arrivés à exploiter correctement le pneu AR. Gabriel, Lukas et Alex ont roulé entre 1’39’’2 et 1’39’’5 et Mathieu, malade, qui a tenu à participer même affaiblie, a roulé en 1’42.

Les essais de nuit se sont aussi déroulés sans encombre et nous avons travaillé dors et déjà pour préparer la course.

Pour les essais qualifs du vendredi, nous avons tenté dès la première séance d’améliorer notre meilleur temps mais devant l’incapacité de trouver du grip sur le pneu AR, nous avons décidé, déjà, de préparer la course. Mathieu a malgré tout amélioré en 1’40. Nous voilà donc placé à la 27ème place sur la grille de départ .

Samedi matin, le verdict est tombé, Mathieu a décidé de déclarer forfait pour la course, se sentant trop fébrile pour se lancer dans une course de 24H, c’est donc Gabriel qui prendra le départ, assisté de Lukas et Alex pour ces 45ème 24h Motos 2022 du Team METISS.

Après un excellent départ de Gabriel qui atteint la 16ème place à la fin de son relai, les chronos réalisés par la moto sur les premiers relais sont au niveau des meilleurs dans la catégorie Stocksport, qui utilisent la même réglementation de moteur que la nôtre. Sur le troisième relai, Alex a eu un souci au freinage du virage du raccordement, et s’est sorti dans le bac à gravier. Malheureusement, la roue avant s’est bloquée par les graviers et comme la moto ne pouvait pas rouler et Alex n’a donc pas pu traverser la piste pour ramener la moto au stand et elle est donc revenue en camion par les coursives. Bilan 20 minutes de transport + 15 minutes de réparation et nous sommes repartis en dernier.

Une lente remontée dans le classement s'est alors amorcée, grâce à nos chronos réguliers en 1’39-40. Dans la nuit, Alex a ressenti des douleurs puis s’est bloqué le dos. Ses coéquipiers ont alors assurés à deux, la fin de la nuit en se relayant, pour nous emmener vers la 23ème place au petit matin. Dans la matinée, pour soulager Gabriel et Lukas, Alex a repris courageusement le guidon malgré les douleurs et nous étions en lutte pour accrocher le top 20. Suite à un nième Safety car, Lukas s’est fait surprendre à la reprise de la course, au virage du garage vert, mais il a pu ramener la moto et nous sommes repartis rapidement. A la fin de l’avant dernier relais, Alex nous a signalé une vibration à l’arrière de la moto et nous avons découvert une fissure sur un élément du bras oscillant. Nous nous sommes résolus, à 45 min de la fin de la course, à procéder à l’échange, pour rejoindre l’arrivée.

Le bilan de cette épreuve est donc positif, puisque nous avons rejoint l’arrivée, mais ceci n’efface pas la frustration du résultat, qui n’est pas à la hauteur des performances démontrées par notre machine.

Nous allons donc nous remettre au travail, pardon, à s’amuser (nous sommes tous bénévoles…) pour préparer notre prototype pour le Bol d’Or, en septembre prochain, en cherchant de nouvelles voies de fiabilisation, pour offrir à nos pilotes, à nouveau, une machine performante.

Nous avons eu beaucoup de plaisir, au cours de cette épreuve, à recevoir nos partenaires pour partager notre aventure au cœur de l’action. Nous espérons ainsi qu’ils auront l'envie de nous accompagner à nouveau, sur le circuit du Castellet, dans le sud de la France.

Merci encore à tous pour vos encouragements et pour nous avoir suivi assidûment pendant cette épreuve.

Le Team METISS

59 vues4 commentaires

4 комментария


Looping
Looping
19 апр. 2022 г.

Merci pour ce récit de l'intérieur. Ça ne rend l'exploit que plus beau.

Ci-joint une petite vidéo on-board que mon pote du team Viltaïs Racing Igol 333 m'a envoyée. Ils étaient alors 4ème au scratch mais ont du abandonné sur casse moteur. Ils ont malgré tout marqué les points de la 5ème place à 8h et de la 4ème à 16h. Là je crois que c'est Florian Alt qui pilote. https://www.instagram.com/tv/CcbNiv1ASrB/?igshid=MDJmNzVkMjY=

J'attends aussi le Vlog à venir de Adrian Parassol le journaliste/pilote doué de High Side qui avec son équipe Pitlane 86 finissent encore dans le top 10, ses vidéos en immersion sont toujours top.


Лайк
Sir Roger'S
Sir Roger'S
19 апр. 2022 г.
Ответ пользователю

Salut Looping,

Merci pour les images, météo irréprochable mais beaucoup de casse moteur et beaucoup de chute, quand tu vois la Kawa 11 sortir le moteur, remplacer la culasse, remonter ce dernier dans le cadre, ça veut dire qu'il y a du baston, déçu pour la BMW 37 et la Ducati 6, moi je veux que l'endurance rassemble le maximum de bitza tant que la sécurité n'est pas en jeu. Je suis en contact avec Métiss (number 45) depuis 2 ans, je connais leur budget, ça me rappelle quand je faisais le manouche pour un train de pneu....

Лайк

Paddock-89
Paddock-89
19 апр. 2022 г.

Salut Sir,

et merci de mettre en évidence ceux qui courent sans grand moyens, qui galèrent mais qui animent.

Sans petits il n'y aurait pas de grands et sans derniers il n'y aurait pas de premiers.

Je voudrais aussi saluer la performance du Team 18 Sapeurs-Pompiers qui finit 4ème et premier en Superstock.

Leur association avec le team sénonais CMS dirigé par Thierry Maurin est payante.

Thierry Maurin est le père d'Axel Maurin qui a roulé pour le Team Viltaïs et a été notamment Champion du Monde d'endurance FIM World Cup 2017.

Ce sont des passionnés et ça fait plaisir de voir que parfois, la passion peut rivaliser avec les usines aux moyens sans commune mesure.

Лайк
Sir Roger'S
Sir Roger'S
19 апр. 2022 г.
Ответ пользователю

Salut Paddock,

Oui ils ont fait fort cette année, j'ai connu l'époque de la 22, la moto de la police, pour moi Le Mans et le Bol d'or c'est que des souvenirs, quand j'ai le bourdon je me réfugie là dedans et j'ai les images qui défilent dans ma tête....


Лайк
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page