top of page

Enea Bastianini : "Sans les blessures, j'aurais pu jouer le titre".



"Nous sommes le samedi 25 mars 2023 sur le circuit de Portimao, nous abordons le second tour de la course Sprint, Luca Marini talonne Enea Bastianini, il voit qu'Enea élargit un peu et il décide de s'engouffrer, la manoeuvre est réussie et Luca passe. Malgré tout, malgré cette passe d'armes, Enea repasse et finit 4ème d'une belle course sprint.


Le lendemain, Bastianini réussit son premier podium de la saison. La suite nous la connaissons, Enea a des problèmes avec la GP23 mais après la pause estivale, les bons réglages sont là et il commence sa remontée vers les sommets et c'est dans la dernière course qu'il perd le championnat face à Pecco Bagnaia...."


Le réveil sonne, nous sommes le lundi 4 décembre 2023, Enea Bastianini vient de se réveiller d'un sommeil agité, il a imaginé sa saison sans l'accrochage avec Luca Marini à Portimao.



Et oui, Enea vient de vivre une histoire alternative qui n'a jamais eu lieu, mais qui sait, peut-être que dans une 4ème dimension il s'est passé autre chose?


Revenons à la réalité, et oui, si Luca Marini avait réussi son dépassement sans chuter, quel scénario aurait eu la saison 2023?


Enea Bastianini :


Comment a t'il ressenti sa victoire à Sepang?


Intense et inattendu. Je savais que je reviendrais rapidement, peut-être pour me battre pour le podium, et à la place, la victoire est arrivée . Le soir on a fait la fête, on était tous ensemble avec l'équipe, on a fait un petit karaoké. Nous avons passé un très bon moment.


Quel contraste avec votre départ de la dernière position sur la grille en Thaïlande :


Honnêtement, c'était embarrassant. J’ai réalisé que j’avais une mauvaise approche, que quelque chose n’allait pas chez moi aussi. Je suis donc parti en Malaisie avec une mentalité différente, plus déterminée. Conscient que j'aurais pu bien faire, aussi parce qu'en Thaïlande la course ne s'est pas mal passée.


Quelle a été votre erreur?


Sans doute vouloir y arriver trop vite. Nous nous entraidons beaucoup et le week-end en Malaisie a également été bon grâce à cela. Cela m'a aidé à trouver le rythme, la régularité qui me manquait et le résultat était perceptible.


Comment avez-vous vécu vos blessures?


Il y a eu deux moments critiques. La guérison de ma blessure à l’épaule m’a beaucoup inquiété. Je n'ai pas repris de forces, mon bras s'endormait parfois sur la moto et cela ne m'était jamais arrivé. À partir de Barcelone, les choses se sont améliorées, mais j'ai rechuté.


J'ai passé 20 jours assis dans le fauteuil roulant. J'étais très en colère, je ne voulais parler à personne, je ne voulais rien faire. J'ai touché le fond, mais à partir de là, c'était plus facile et j'ai aimé être à nouveau moi-même.


Avez-vous souffert des rumeurs sur la perte de votre guidon chez Ducati Lenovo?


Je dois admettre que de toutes les choses, c'est celle que j'ai le moins souffert. Je n'ai jamais douté de mes capacités, si je vais bien et si je m'amuse. Je pense que sans cette blessure, j'aurais aussi pu me battre pour le titre. Je réessayerai l'année prochaine.

34 vues2 commentaires

2 Comments


PatDjango
PatDjango
Dec 06, 2023

Un peu vite dit quand même, plus de victoires pour Bestia sans ses blessures why not

mais jouer le titre c'est oublier un peu vite les difficultés qu'il a eu à se faire à la GP23

et aussi un Jorge Martin en feu ou les autres pilotes Ducati.

Like
Unknown member
Dec 07, 2023
Replying to

Exact, d'autant que ça aurait été le premier CDM avec un chopper (dixit lui-même) 🤣

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page