Andrea Doviziozo : Toujours en difficulté.



Il est évident que le retour de Doviziozo chez Yamaha ne se passe pas comme prévu.


Nous ne pouvions pas le juger sur l'année 2021 qu'il n'a pas couru entièrement et avec une moto ancienne.


Mais là, avec la 2022, on s'attendait à + d'Andrea mais reconnaissons qu'il a quelques circonstances atténuantes avec une moto qui n'est plus au top de la catégorie et que seul Quartararo arrive à faire performer.


Voici ce que nous dit Andrea après ce Gp à Austin :


Ce n'est pas parce qu'Aprilia gagne maintenant que j'aurais gagné avec Aprilia aussi.


La Yamaha a un excellent comportement en changement de direction et offre beaucoup d'adhérence à l'avant. Ainsi, elle vous permet de prendre les virages rapidement et en douceur.


Le fait est qu'en milieu de virage et surtout en sortie de virage elle n'offre pas beaucoup d'adhérence sur la roue arrière.


Donc si vous essayez d'accélérer en vous appuyant sur le grip de la roue arrière, vous n'arrivez pas à accélérer.


Si vous regardez les lignes de Pecco et Miller, par exemple, ils freinent très fort, vont droit dans les virages, braquent, redressent la moto et accélèrent.


C'est exactement le contraire de ce que vous devez faire sur la Yamaha. Mais si tu roules dans ce sens ou même dans cette direction, ça ne marche pas et c'est ce que je fais instinctivement.


Si vous ne freinez pas fort, restez très large, si vous relâchez complètement le frein et essayez de le faire tourner, vous ne pouvez pas être rapide sur cette moto.


A remarquer que pour les sorties de virages avec la Yamaha, nous avons l'impression d'entendre les mêmes critiques qui reviennent sans cesse depuis 2016.

46 vues14 commentaires