top of page

Andrea Doviziozo : "Si j'étais Marc Marquez, j'irais voir ailleurs".



A l'heure des spéculations sur l'avenir de Marc Marquez, chacun y va de son avis.


Et bien sur, l'avis est souvent demandé aux anciens champions. Et sur ce sujet là, Doviziozo est clair et direct, la Honda 2024 ne gagnera pas le championnat, donc si tu veux gagner, tu dois partir.


Nous devons savoir quelles sont les réelles possibilités de Márquez, les détails de la situation. Cela fait des semaines qu'on ne parle de rien. Je pense que l’année prochaine, Honda ne sera pas en mesure d’être compétitif pour le titre, donc si tel est votre objectif, vous feriez bien de regarder autour de vous.


Un pilote veut courir et le faire pour gagner. Si vous avez la possibilité de le faire là où vous êtes, très bien. Sinon, va voir ailleurs.


Doviziozo a aussi parlé de Dani Pedrosa :



Pas étonnant. Nous savons à quel point Dani est fort. En tant que testeur, il ne s'est jamais arrêté et surtout Jerez et Misano sont deux de ses circuits préférés. Et Dani, quand il se sent bien, est vraiment un top rider, même à 38 ans. Le mieux, c’est de le voir piloter les motos actuelles avec son style habituel, très propre.


Et sur le fait qu'Honda a laissé filer Pedrosa :


Oui, mais c'est une nouvelle confirmation que, comme Yamaha, il a été laissé pour compte. Le problème est qu’ils étaient déjà en retard il y a quelques années, et maintenant que Ducati a considérablement accéléré son développement, ils ne se sont pas adaptés et sont donc encore plus à la traîne.


Et sur la domination des équipes européennes :


La domination de Ducati est évidente, mais d'autres constructeurs européens, comme Aprilia et KTM, s'adaptent également très bien au choc technologique de Borgo Panigale. Ils fonctionnent très bien et les résultats sont visibles : ils commencent à se rapprocher. Ils ont le potentiel pour battre Ducati, mais je vois encore du travail à faire pour y arriver.


L'Italien a également souligné la performance de Pecco Bagnaia :



Pecco à Misano a été exceptionnel après le très grave accident de Barcelone. C'est la pire chose qui puisse arriver sur la piste, être au milieu quand les autres motos arrivent et se faire percuter. Dans ces situations, tout peut vraiment arriver.


Je dis que le deuxième titre n'est pas un fait, mais Pecco a d'énormes chances de l'obtenir. Ce n'est pas seulement la vitesse qui fait pencher la balance en sa faveur, mais jusqu'à présent, c'est lui qui gère le mieux.


Pour le meilleur ou pour le pire, cela maximise presque toujours le résultat en termes de points les week-ends de course. Depuis un an, il n'y a plus de trous ni de moments où il ne fonctionne pas. C'est très difficile de récupérer des points.

38 vues0 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page