top of page

Alex Rins, la bonne pioche de Yamaha, mais ...


Le départ de Morbidelli étant acté on peut maintenant parler de son remplaçant, Alex Rins.

C'est un excellent choix pour Yamaha, un pilote gagnant même avec la Honda.

Mais surtout il a été un élément clé dans le développement de la Suzuki GSXR-RR-RR ! 😜

Et en remportant le dernier GP de la marque à Valence, la classe !

Quel gâchis, car avec Livio Suppo aux commandes ce team aurait très probablement été en mesure de jouer des victoires ou plus cette saison.


Un point où on peut douter de Rins, c'est sur la constance dans la performance, il se rate souvent le GP suivant et ça depuis le Moto3 !

Néanmoins il est bien plus expérimenté que Fabio pour faire avancer le développement de la Yamaha, mais avant eux des Rossi, Lorenzo, Viñales s'étaient aussi heurtés à un mur ...

Maintenant il faut espérer que Rins se rétablisse vite, ce qui n'est pas la tendance mais pour Yamaha c'est crucial qu'il soit en forme pour les tests de fins de saisons à Valence, d'autant plus que Ducati y testera sa GP25 en plus de la GP24 tellement ils ont de l'avance 😝

Je grossis le trait exprès, mais là Yamaha et même Honda ont pris conscience qu'ils ont 1 ou même 2 ans de retard, ça va prendre du temps pour qu'ils reviennent devant.


On en revient à regretter le départ de Suzuki, un des plus petits constructeurs en MotoGP mais qui semblait avoir trouvé la formule même avec un 4 cylindres en ligne comme Yamaha, après avoir pourtant débuté en MotoGP avec des V4.

Comme quoi parfois il faut savoir repartir d'une feuille blanche plutôt que de s'entêter.

C'est ce qu'a fait KTM récemment avec son cadre carbone, autrefois Ducati en abandonnant le Twin historique pour un V4 en MotoGp et maintenant en série, Aprilia aussi.


Finalement ce sont les constructeurs les plus récents en MotoGP qui s'en sortent le mieux.

A méditer pour les Japonais, car Rins, Fabio, MMarquez etc ne pourront rien s'ils n'ont pas une moto à la mesure de leur talent et au niveau des autres MotoGP.

82 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout

6 Comments


Numéro10
Numéro10
Sep 21, 2023

Ce qu'il intéressant de remarquer, c'est les marques aux avant-postes aujourd'hui sont arrivées en MotoGP plutôt récemment : Ducati en 2003 certes, mais avec une révolution d'organisation en 2014, KTM en 2017 et Aprilia en 2015. On pourrait même rajouter Suzuki, dont le retour s'est aussi fait en 2015.

Honda et Yamaha sont, elles, en catégorie reine sans discontinuer depuis respectivement 1984 et 1973, soit bien avant la création du MotoGP.


Cela a déjà été dit, mais la situation d'aujourd'hui est clairement la démonstration d'un manque de fraîcheur au niveau des idées (ces deux marques suivent les autres marques en terme de nouveauté technique mais ne sont plus à l'initiative) et d'un certain archaïsme dans les chaînes de décision (on…


Like
Numéro10
Numéro10
Sep 21, 2023
Replying to

Merci, merci !


Oui, effectivement, il manque un manager général à Honda pour avancer concrètement, en espérant aussi qu'il ne recrute pas des "têtes" en leur faisant appliquer la même méthode (voir la déception du même Alex Rins quant à la version Honda de Ken Kawauchi).


De mon point de vue, cela me paraît un peu court pour Dall'Igna. Il est à la tête du projet en 2014 et récolte les fruits de son travail que depuis peu : premier titre constructeur en 2020, titres constructeur et équipe en 2021 et enfin le titre pilote, le seul qui compte réellement en MotoGP, arrive en 2022.

Les titres 2023 leur semblent promis, mais on peut se dire qu'en 10 années d'investissement,…


Like

Max666
Max666
Sep 21, 2023

+100 !

Mes marques préférées sûres d'elles, misant chacune sur leur unique pilote Star Rossi et MMarquez, leurs motos ultra-exclusives, se sont endormies.

Pendant ce temps là, les marques Européennes, KTM par exemple s'est mise à travailler d'arrache-pied pour être à la hauteur, tout comme DUCATI durant des années.

De références, elles sont devenues occupantes des dernières places ! Ridiculisées.

Pensée envers M. Soichiro Honda...


Et OUI, à défaut de vendre des motos, SUZUKI se défendait bien dans cette bataille, en dépit de moyens moindres mais, avec des talents.

Un Championnat où, il n'y a aucun suspens quant à la marque victorieuse ne m'intéresse.

Que ce Bleu manque :


MotoGP 2022 - Suzuki Fin - Jerez

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page