top of page

Alex Marquez : "La situation de Marc m'a déstabilisé".



En 2023, les chemins sportifs de Marc et d'Alex vont se séparer pour la 1ère fois depuis que le petit frère est arrivé au HRC en 2020.


Une relation tellement proche qu'ils partagent la même maison et lorsque Marc a décidé de déménager à Madrid début 2022 pour se rapprocher de ses médecins, il a mis comme condition du déménagement que son frère accepte de le suivre.


C'est simple, Marc et Alex ne sont pas simplement des frères mais les meilleurs amis. Ils partagent leurs entrainements, ils partagent leurs loisirs, ils partagent les même amis.


Et dans le documentaire "Marc Marquez All In diffusé" sur Prime Video, cette proximité a sauté aux yeux avec un Alex omni-présent dans le documentaire.



Un Alex Marquez qui n'a pas qu'un rôle de petit frère mais de conseiller. Quand Marquez fait son énorme highside au warm-up à Mandalika, il va le voir et lui ordonne de ne pas participer à la course et Marc accepte. C'était le seul à pouvoir lui faire entendre raison, même Puig et la maman de Marc n'y sont pas arrivés!


(De toute façon il n'aurait pas pu courir, la diplopie est arrivée très peu de temps après leur conversation).


Cette année, nouveau challenge pour Alex Marquez qui avait besoin de deux choses, voler de ses propres ailes au niveau sportif et avoir une moto qui lui permette de savoir s'il peut-être compétitif.


Lui même l'a dit, s'il n'y arrive pas avec la Ducati, il saura qu'il n'a pas le niveau du Moto Gp.



Alex nous parle donc de son état d'esprit avant cette saison 2023 :


Je suis comme un gamin avec de nouvelles chaussures. Aujourd'hui, nous sommes rapides et même s'il y aura des choses à régler dans les premières courses, je suis convaincu que nous serons compétitifs dès le premier jour.


A propos de sa relation avec Marc :


La seule chose, c'est que maintenant il va avoir ses problèmes et je vais avoir les miens. Ce ne seront plus des problèmes partagés. Parfois sa situation me déstabilisait. Ça a été trois années difficiles mais après un long moment on s'habitue à l'incertitude. J'ai toujours été proche de lui, le soutenant malgré le fait que c'était difficile de concilier être frère et pilote.


Je suis plus calme et réfléchi, il est plus impulsif. Si nous n'étions pas comme ça, nous nous heurterions souvent.


Ce samedi 11 et dimanche 12 mars au test de Portimao, Alex Marquez va de nouveau avoir l'occasion de parfaire sa connaissance de la Ducati GP22.

42 vues5 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page