top of page

Alex Marquez (3ème) : "Je me suis mis à trembler."



Alex Marquez a choisi le meilleur jour pour réaliser sa meilleure course de la saison 2024.


Pourtant hier, lui aussi était mal en point après une lourde chute en fin de qualification, et c'est avec une énorme douleur au cou qu'il a pris le départ de la course Sprint où il s'est classé 9ème.


Aujourd'hui, cela allait mieux et le cadet des frères Marquez a été un des protagonistes de cette course, arrivant même à mettre deux GP24 derrière lui (sans compter la chute de Martin).


Mais en fin de course, il pensait qu'il allait perdre le podium en pensant que Bastianini revenait sur lui mais en fait, il s'est mis à trembler quand il a vu que c'était son frère.


La chute de Martin a été une sorte de délivrance car il savait qu'il n'aurait pas à batailler pour garder le podium et vu qu'il n'avait plus de pneus et quand son frère l'a dépassé, il a assuré son podium.


C'est le premier podium partagé par deux frères en Moto GP et le premier en catégorie reine depuis les frères Aoki en 1997 à Imola.


C'est la meilleure façon pour Alex Marquez de fêter dignement la reconduction de son contrat avec Gresini pour 2025 et 2026.


Saviez-vous que votre frère était derrière vous ?

J'ai vu qu'il se battait, mais honnêtement, je ne savais pas qu'il était derrière moi à 6 ou 7 tours de la fin. Je pensais que c'était Bastianini, parce que je pensais que Bastianini avait quelque chose en plus et qu'il arrivait plus vite, mais quand j'ai vu '+0' et que j'ai vu sur l'écran que c'était Marc, je ne savais plus quoi faire.
Puis Martín est tombé et j'ai dit "quelle tranquillité d'esprit pour nous", étant égoïste à ce moment-là, mais je tremblais de partout. J'ai essayé de résister mais je n'avais plus de pneus. Ensuite, je me suis dit : "D'accord, laisse tomber, contrôle ceux qui sont derrière toi".

Comment étiez-vous sur le plan physique ?

Le problème, c'est quand vous avez une chute le matin, en Q2 ou en FP1, vous n'avez pas le temps de récupérer pour l'après-midi. Le corps est encore, pour ainsi dire, sous le choc. Surtout hier quand j'ai heurté le mur, ce qui a été une chute difficile.
Mais quand on dort, le corps se repose, il se remet en place. J'ai aussi fait de la kiné hier et j'ai fait de la kiné aujourd'hui et ça t'aide.

Heureux d'avoir un nouveau contrat avec Gresini ?

Oui, heureux d'annoncer, de renouveler, de signer. J'ai signé samedi aux Pays-Bas parce que je voulais signer là-bas, parce que j'ai signé mon premier contrat avec Gresini, à Assen, il y a deux ans. Donc, je voulais ça, signer. Je l'ai dit à Nadia sur-le-champ. Et bien, heureux, heureux de renouveler pour deux ans et de le faire ainsi avant les vacances, surtout.

Que peuvent ressentir vos parents ?

Je ne sais pas mais c'est rare. Eh bien, nous avons beaucoup de chance dans la vie. Des jours comme celui-ci, des jours où nous gagnions tous les deux ou remportions des championnats la même année. Ce double podium, c’était le prochain rêve que nous avions et dont j’avais beaucoup rêvé.

Quelle importance a ce podium ?

Je remplacerais la quarantaine de podiums que j'ai en Coupe du monde par celui-ci, car c'est bien plus spécial d'être sur un podium avec son frère que les 40 que j'avais jusqu'à présent, sans lui au sommet. Alors, j'espère pouvoir le répéter, pouvoir faire un 1-2, mais on sait que ce sera difficile.
Alors, comme Marc l'a dit, célébrez le plus possible, profitez du moment présent, car ce que la Coupe du monde m'a appris avant tout, c'est de profiter du moment, vous ne savez pas si vous allez le revivre à l'avenir.

43 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page