top of page

Aleix Espargaro : "Le développement aérodynamique n'est pas bon pour notre sport".



Aleix Espargaro est de la vieille école et il n'a jamais aimé ce trop plein d'ailerons qui pour lui nuisent au spectacle.


Et depuis l'arrivée des ailerons, on entend de plus en plus de pilotes se plaindre de surchauffe du pneu avant en suivant une autre moto.


Et en cette saison 2023, on a été surpris de constater que sur plusieurs courses, les premières places étaient figées en fin de course.


On a d'ailleurs souvent vu Aleix remonter sur le groupe de tête et ne plus pouvoir rien faire alors qu'il roulait 0"5 plus vite.


Il a donné une interview à Speedweek où il parle de divers sujets :


Aleix, tu as rejoint Aprilia pour la saison 2017. Auriez-vous pu imaginer alors que les constructeurs européens et surtout italiens seraient dans cette situation six ans plus tard ?

Pas du tout. Le monde est fou, tout va si vite. Quand je suis arrivé chez Aprilia après avoir quitté Suzuki, beaucoup de gens pensaient que cela signifierait la fin de ma carrière. Mais je croyais vraiment au projet. Je crois vraiment en moi et en mes capacités. Je crois au travail que je fais. Six ans plus tard, j'ai amené la moto au sommet. C'est l'une des meilleures motos – nous avons gagné une course, nous nous sommes battus pour le titre, nous avons eu beaucoup de podiums. Pas seulement moi, mon coéquipier était aussi sur le podium. Je suis donc très fier de ce voyage avec Aprilia.


Ne pensez-vous pas que Ducati – et surtout Gigi Dall'Igna – seront les trouble-fêtes du MotoGP actuel ?

Il est juste plus intelligent que les autres, mais ce n'est pas sa faute. Il le fait juste mieux. Lui et Romano [Albesiano] font mieux que les constructeurs japonais. Difficile de trouver un compromis quand il s'agit d'améliorer les performances des motos d'une part et d'un meilleur spectacle d'autre part. Les ingénieurs se fichent du spectacle, ils veulent de la performance. Mais vous ne pouvez pas leur en vouloir.


Le développement aérodynamique est-il bon pour le sport ?

Non, pour deux raisons. La première raison est que les circuits ne sont plus sûrs car nous sommes trop rapides partout. Les circuits deviennent donc trop petits et trop dangereux. En plus de coûter cher, les dépassements deviennent plus difficiles. Oui, les motos sont meilleures et vraiment très rapides. À la fin de la journée, les spectateurs se fichent de savoir si nous terminons le tour en 1'55 ou 1'36. Ils se soucient du spectacle - et je ne pense pas que l'aérodynamisme soit bon pour le spectacle.


Pensez-vous que les règles devraient être ajustées avant 2027 ?

Ce n'est pas facile de nos jours car beaucoup de choses doivent être prises en compte. Mais si quelqu'un sait dans quelle direction nous devons aller pour améliorer le spectacle, nous devrions y aller.




14 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page