Aleix Espargaro fait le point au moment de la trêve estivale :



S'il y a bien un pilote qui nous a surpris en ce début de saison, c'est bien Aleix Espargaro.


On le sentait monter en puissance mais pas à ce point, l'an passé, il avait inscrit 120 points sur toute la saison quand il en est déjà à 151 en 2022 en 11 courses.


Ceci est le fruit de plusieurs facteurs, une Aprilia qui est au top, un pilote qui à 32 ans est au sommet de son art et une harmonie totale avec sa moto.


On voit la différence entre lui et Vinales, ce dernier a surement + de potentiel de vitesse pure que son coéquipier mais il n'a pas encore atteint, loin de là, l'osmose qu'il y entre Aleix et sa moto.


Laissons donc Aleix nous faire le résumé de ce début de saison avec d'abord un retour sur Assen et l'erreur de Quartararo :


Je suis un habitué du paddock. J'aime analyser comment les choses se passent. Je connais cette catégorie, je connais la moto, je connais mes adversaires.


Je sais à quel point Fabio est confiant et j'ai aussi pris beaucoup de temps pour analyser les vidéos de course et de sessions.


Je sais comment il pilote et que son niveau de confiance est super élevé. Mais ce n'est pas si facile de garder ce niveau et de ne pas faire d'erreur quand on est si rapide.


Fabio n'était pas arrogant dimanche, mais parce qu'il se sent bien et beaucoup plus rapide que les autres, il a mal évalué cette manœuvre. Je savais que quelque chose comme ça pouvait arriver. Et à partir de ce moment je me suis dit : "Fabio est presque parfait".


Avait-il besoin d'une pause?


Honnêtement, je suis super fatigué.


J'ai besoin d'une pause, pas cinq semaines, mais mentalement, cette année est complètement différente pour moi du passé. Je suppose que c'est normal, je me bats pour le titre.


Samedi, j'étais assis dans le camping-car avec mon fils à Assen, nous regardions un film et j'étais tellement fatigué.


J'ai besoin d'une pause pour que mon esprit puisse s'éteindre. Mais je suis content parce que j'ai dit que je voulais entrer dans la pause moins d'une course d'écart avec le sommet, maintenant c'est 21 points. Je vais continuer à pousser.


Et préfère t'il avoir repris 13 points à Fabio ou aurait-il préféré gagner en n'ayant repris que 5 points si ce dernier avait terminé second?


C'est difficile à dire. Parce que je pense que j'aurais pu gagner. Si Fabio avait terminé deuxième, j'aurais gagné cinq points.


Donc c'était 13. Donc c'est mieux d'un point de vue Championnat du Monde, mais j'ai perdu une victoire et je n'ai qu'une seule victoire en GP dans ma carrière.


Donc j'aurais préféré seulement cinq points et remporter la victoire, si je suis honnête.


S'est-il surpris dans cette première partie de saison ?


A 100 %. Avant Assen, Fabio avait exactement le même nombre de points qu'à ce stade l'an dernier et il est le champion en titre.


Je suis maintenant à 21 points de lui. Cela signifie que mon niveau était exceptionnel dans la première moitié de la saison.


39 vues3 commentaires