Alberto Puig : "Marc Marquez est clairement un pilote très spécial"



Honda se rend bien compte que la Honda avec Marquez et la Honda sans Marquez, ce n'est pas la même moto.


Surtout quand ce Marquez est proche de retrouver l'intégralité de ses moyens avec un bras droit enfin dans la bonne position.


Et il est clair vu les déclarations d'Alberto Puig qu'Honda misera avant tout sur lui en 2023, Mir et Rins devront s'adapter.


La Honda 2023 est presque prête et elle a été développée selon les consignes de leur pilote numéro 1.


Alberto nous parle de la course de Marquez pour ce qui fut son 100ème podium :


Le plus important, c'est que nous ayons revu Marc avec sa vraie vitesse, il a pu montrer son véritable ADN. Cela signifie se battre pour la victoire. Du point de vue de l'équipe Repsol Honda et du HRC, nous sommes très heureux pour lui et bien sûr nous sommes heureux d'être de retour au sommet.


Mais l'accent est mis sur lui car nous savons combien il a souffert. Nous avons beaucoup de respect et d'admiration pour les efforts qu'il a déployés pour se remettre en forme et performer à ce niveau.


Pour toutes ces raisons, nous continuerons à travailler pour l'avenir afin de produire la meilleure moto possible et de ramener le titre à Honda. C'est notre engagement en tant qu'entreprise leader en course.


La course n'a pas été aussi rapide que prévu, mais en tant que spectateur, c'était vraiment agréable à regarder. C'était une course où nous avons vu l'esprit et les possibilités de Marc sur un circuit très exigeant comme Phillip Island. Nous manquions juste un peu de vitesse, nous devons clairement le reconnaître. Il est clair que nous devons réagir.


Et concernant le choix du pneu Soft arrière, choix que seul Marc a fait ce dimanche :


Un pilote spécial sait généralement ce qu'il a à faire et Marc savait ce qu'il faisait quand il a pris la décision. Ce n'était pas un choix fou avant la course, mais cela ne semblait probablement pas être la bonne décision non plus. De mon point de vue ce n'était pas une surprise. Le pilote sait quel pneu est le meilleur, et un pilote spécial en sait encore plus. L'équipe Repsol Honda est très heureuse que Marc ait compris ce qu'il devait faire.


Et pour la Malaisie?


La Malaisie ne sera pas un Grand Prix facile : très exigeant pour le moteur dans des conditions complètement différentes qu'en Australie. Mais quand tu as un pilote comme Marc qui revient en forme et qui est clairement un pilote spécial, tu ne peux jamais l'ignorer. Ce ne sera pas facile, mais nous verrons ce qui se passera.


L'aspect le plus important est que son état s'améliore et Honda doit lui donner les outils dont il a besoin pour faire ce dont il est capable.


27 vues2 commentaires