Alberto Puig mécontent de Honda ne veut plus dépendre des miracles de Marc Marquez.



Chez Honda, le résultat de dimanche a rappelé que la moto n'est pas au niveau et Puig ne veut plus dépendre des miracles de son pilote numéro 1 comme à Phillip Island ou en qualifications à Sepang.


Après Marquez, c'est lui qui le dit haut et fort, il faut qu'Honda en fasse +.


Le résultat des qualifications c'était irréel, c'était le résultat de la performance extraordinaire de Marc dans ces deux tours, mais ce n'était pas notre rythme. Notre rythme était ce qu'il a montré dimanche.


Et bien sûr, ce n'est pas le rythme auquel vous pouvez gagner un grand prix. On ne peut pas prétendre avoir le rythme pour se battre pour la victoire, donc au final on est là où on est et ce n'est pas là qu'on devrait être.


Il est clair que nos pilotes sont frustrés. Nous savons à quel point ce circuit est difficile pour nous. Mais ce week-end a confirmé que, notamment en termes de puissance, nous avons beaucoup à améliorer.


Les ingénieurs réfléchissent et travaillent pour le réparer. Un changement ne suffit pas, il faut un changement, techniquement parlant, pour franchir le pas. On ne peut pas attendre du pilote qu'il fasse tout et qu'il nous réserve des surprises comme ça. Il faut comprendre qu'il faut changer, et changer pour le mieux, pas juste un changement.


Évidemment, nous ne sommes pas contents du tout. La seule chose que nous pouvons faire est de nous améliorer, nous devons comprendre que nous ne sommes pas compétitifs et réagir. Ensuite ça ira, les courses sont comme ça.


Et pour Valence :


Je pense qu'on ne va pas souffrir comme en Malaisie, on n'a pas besoin d'autant de puissance. Il s'adapte un peu mieux à notre moto. Notre objectif n'est pas de réagir à Valence, mais d'apporter une moto un peu plus compétitive à nos pilotes pour 2023.


Et il faut rappeler ce qu'a dit Marquez après la course à Sepang à propos de la moto 2023 :


Nous sommes déjà en retard, Honda le sait.

47 vues5 commentaires