top of page

Accident de Pol Espargaro, les pilotes furieux contre les responsables du circuit.



Cette fois, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.


L'an dernier, quand Pecco Bagnaia avait ramené aux stands des (gros) graviers du circuit de Portimao, il avait été un peu moqué.


L'accident de Gianantonio lors du test lui a donné raison!


Et hier, il semble que les graviers ont accéléré la chute de Pol Espargaro et pour corser le tout, il n'y avait pas d'Airfence à l'endroit de sa chute!


L'Airfence étant cette grosse structure gonflable qui amortit l'impact des pilotes :



Donc hier c'était le tollé et les pilotes demandaient que l'airfence soit installé aujourd'hui, pas pour le prochain grand prix sur ce circuit.


Joan Mir :


Rien n’est fait jusqu’à ce que quelque chose se passe, c’est comme ça que ça marche ici. Il doit y avoir un airfence dans cette courbe, je ne sais pas comment il ne peut pas être là.


Ils n’ont pas changé tout les graviers, ils l’ont changé dans certaines sections, pas dans tous les bacs. Il me semble incroyable qu’après toutes les critiques que nous avons eues avec ce gravier, rien n’est fait jusqu’à ce que quelqu’un soit gravement blessé. Je ne comprends pas.


Marc Marquez :


Samedi, il doit y avoir 10 barrières dans cette courbe.


Pecco Bagnaia :


Je pense que le second drapeau rouge aurait pu être évité si on nous avait écouté. Parce que sans ces cailloux, il n'y aurait pas eu de drapeau rouge. C'était une chute dure, mais pas aussi dure qu'à la fin car Pol a accéléré dans le lit de gravier. Les Airfence n'étaient pas là non plus.


Aux dernières nouvelles, Pol Epargaro serait sérieusement blessé et pourrait être absent des circuits plusieurs mois.


+ de nouvelles dans la journée.

26 vues2 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page